Marie au pays de l'Oncle Sam

Nous vivons quelque chose d’assez exceptionnel je trouve, c’est comme dans les films ici ! 

A Rhode Island pour un semestre, Marie Menanteau, Licence 3 CCA, nous fait part de son expérience

Quel a été l’accueil à ton arrivée ?

L’accueil fait aux étudiants internationaux était super. Nous sommes arrivés quelques jours avant les américains. Cela nous a permis de découvrir l’immense campus au calme, régler les détails des visas et comprendre le fonctionnement des cours. Nous avons été chouchoutés durant ces premiers jours avec des goodies de l’école, des repas gratuits et plein d’activités. L’université avait aussi mis en place un système de « buddy ». Ce sont comme des parrains, mais ils sont vraiment présents pour nous aider !  Le 1er septembre, nous avons participé à ce qu’ils appellent la « first night ». Durant cette soirée, toutes les associations de l’école sont présentes sur le campus et essayent d’attirer des étudiants en leur offrant nourriture et goodies. On peut y voir environ 160 associations proposant des choses extrêmement divers, allant des pompom girls aux groupes de religions en passant par les groupes politiques ou encore sportifs. Il y a de la musique, des jeux, des cadeaux, de la nourriture, même un stand de photo et un mur d’escalade ! C’était super. La vie sur le campus est rythmée par les cours et les événements notamment sportifs. Toutes les semaines il y a au moins un match que ce soit de basket-ball, base-ball, volley-ball, football américain, soccer, hockey... et c’est gratuit pour les étudiants. 
 

C’est un dépaysement total apparemment, ce qui change le plus de la France, les + et les - ?

Le système scolaire est vraiment différent de chez nous. On peut par exemple, avoir une « major » en comptabilité et une « minor » en allemand. Nous pouvons étudier plusieurs choses à la fois et chaque étudiant choisi ses cours comme il le souhaite, rien n’est imposé. J’ai pris des cours de comptabilité de gestion, comptabilité financière, analyse du comportement des consommateurs, ainsi qu’un cours d’anglais afin de perfectionner mon écrit. 
Les professeurs sont vraiment à l’écoute, connaissent tous les élèves par leur nom et n’essayent pas de nous pénaliser. Durant le premier cours, nous n’abordons aucunes notions, l’heure est dédiée à se présenter chacun notre tour en expliquant d’où l’on vient, ce qu’on étudie, nos hobbies et les professeurs n’hésitent pas à partager tout cela avec nous. On sent une vraie relation de confiance. 
Les cours sont répartis différemment, mais c’est assez intensif car il y a des devoirs à rendre toutes les semaines qui comptent pour la note finale. 
Cela ne nous empêche pas évidemment de profiter pleinement du campus et de la vie américaine. Il y a deux salles de gym avec au moins 200 machines en accès gratuit pour les étudiants, une piscine avec 3 bassins, des cours de sport, une patinoire, des terrains de tennis… Tout est fait pour que l’étudiant se sente bien. Nous avons aussi expérimenté la vie nocturne qui est aussi très différentes de chez nous. Les boites de nuit ferment à 1h ou 2h du matin, nous y allons donc dès 20h ou 21h, cela fait des soirées différentes mais c’est aussi très sympa. Les américains sont toujours contents de nous rencontrer et cela nous permet vraiment d’améliorer notre anglais. 
L’université organise aussi des petits voyages avec l’association « Rhody Trips », par exemple le 21 septembre nous allons voir des baleines en bateau. 🐳
 

Côté logement, ça se passe comment ?

Concernant mon logement, je loue une chambre dans une maison sur le campus avec 4 autres colocataires qui sont tous étudiants. D’autres ont choisi de dormir dans des chambres sur le campus avec un colocataire dans la même chambre et des repas fournis matin, midi et soir. 
 

Tu es partie seule là-bas ?

Je suis avec Malo Capitaine, Charlène Pihéry et Thomas Macé, et comme tu l’as si bien dit nous vivons notre meilleure vie ! 

Rhode Island