Série de séminaires “Le vivre ensemble dans les PME : une réalité à amplifier”

Série de séminaires “Le vivre ensemble dans les PME : une réalité à amplifier”

Convaincue qu’il est important de montrer que de nombreuses PME travaillent au « vivre ensemble »  et font ainsi des actions de RSE, la Chaire Vivre Ensemble de la Fondation Rennes 1 propose des rencontres avec les entreprises pour débattre de ces questions.

Dans le cadre de quatre rencontres avec les entreprises, organisées sur quatre mois, la Chaire Vivre ensemble de la Fondation de Rennes souhaite montrer que de nombreuses PME travaillent au vivre ensemble et font ainsi, souvent sans le savoir, des actions de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) mais souhaite surtout présenter des outils pratiques pouvant aider ces entreprises à renforcer leurs actions. 

Première rencontre : “Le respect du salarié”

Pour travailler ensemble, il est nécessaire de commencer par se respecter les uns les autres, par respecter ce que chacun est dans sa singularité pour que l’autre puisse le faire à son tour. 

Sur le terrain, assurer ce respect ne va pas forcément de soi pour les managers. Cette rencontre permettra de voir combien de respect est essentiel au sein des entreprises, comment il est assuré par certaines PME et de débattre de solutions innovantes impliquant les salariés. En effet, l’implication des salariés est indispensable pour donner une réalité à ce respect mutuel (élaboration ou discussion d’une charte présentant les valeurs de l’entreprise, possibilité pour les salariés de prendre des initiatives pour développer le vivre ensemble, participation à des modules de sensibilisation des salariés au vivre ensemble).

Participez à la première rencontre matinale qui aura lieu à l’IGR-IAE Rennes jeudi 14 octobre prochain de 08h30 à 10h30 sur le thème : Les respect des salariés, une clé pour la sérénité et l’efficacité au travail.

Parmi les intervenants de ce séminaire, Hélène Fayet, doctorante à l’IGR-IAE Rennes, sera présente pour échanger sur les actions de PME sur ce thème (programme complet de cette rencontre ici).

Deuxième rencontre : “La reconnaissance du salarié, la base de la qualité de vie au travail”

Pour permettre aux salariés de travailler ensemble de manière agréable, l’entreprise ne doit pas se contenter d’assurer le respect des salariés mais elle doit faire preuve d’une certaine considération à leur égard. Cette reconnaissance concerne non seulement le travailleur (salarié est un maillon indispensable d’une tout) mais aussi la personne même du salarié.

Participez à la deuxième rencontre matinale le 18 novembre 2021 avec comme intervenant de l’IGR-IAE, Franck Burellier, Maître de Conférences spécialisé en Ressources Humaines.

Troisième rencontre : “Les échanges, outils pour créer du lien en entreprise”

Si le vivre ensemble exige de « prendre soin » des salariés (respect, reconnaissance), il passe aussi la création de liens qui peuvent se nouer au sein de l’entreprise (entre les salariés mais aussi entre les salariés et la hiérarchie). Néanmoins, le risque est que les moments de convivialité organisés par les entreprises n’aboutissent, en réalité, qu’à des liens fictifs car, au quotidien, souvent, le travail efface, voire exclut, ces liens. La confiance du salarié, voire son attachement à l’entreprise, sources de fidélisation des salariés, ne se développeront que si l’entreprise a une véritable intention de créer ces liens.

Participez à la troisième rencontre matinale le 09 décembre 2021 avec comme intervenant de l’IGR-IAE, Patrick Valéau, Professeur des Universités spécialisé en Ressources Humaines.

Quatrième rencontre : “Comment développer l’entraide territoriale entre les PME pour un meilleur vivre ensemble de leurs salariés”

De nombreux salariés rencontrent des problèmes de mobilité, de garde d’enfants, voire d’ordre financier ; autant de sujets qui, au premier abord, n’ont pas leur place dans l’entreprise. Pourtant, lorsque l’entreprise se soucie de ces difficultés majeures pour bon nombre de salariés, elle en tire d’importants bénéfices : sentiment de considération et fidélisation des salariés, libération de l’esprit durant les heures de travail et baisse des erreurs et/ou accident de travail, valorisation de la solidarité et hausse de la productivité.

En pratique, ces actions de l’entreprise restent difficiles pour les PME qui n’ont pas les moyens (logistiques, financiers) pour agir. Il devient donc aujourd’hui nécessaire de développer des actions inter-entreprises, en collaboration avec les pouvoirs publics (collectivités territoriales) et/ou des institutions diverses (CRESS, syndicats, structure d’accueils d’enfants).

Séminaire prévu le 13 janvier 2022.

Nous Contacter