Master 2 Comptabilité-Contrôle-Audit

Chargée de mission
Chrystèle ALIX-PELTOT
Tél : 02 23 23 46 49

Assistante de formation
Marine GEGADEN
Tél : 02 23 23 36 56


 

Rentrée à l’IGR-IAE Rennes

Septembre 2022

Début en entreprise

Septembre 2022

Code RNCP : 35991

Code formation : 13531444

 

En savoir plus sur l’alternance : https://formation-continue.univ-rennes1.fr/alternance

Le Master Comptabilité-Contrôle-Audit (CCA) vise à former des cadres de gestion, collaborateurs comptables, experts-comptables, auditeurs. Il permet un accès privilégié au Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (CAFCAC) ainsi qu’aux diplômes nationaux d’expertise comptable en partenariat avec l’Ordre des Experts-Comptables. Ce Master donne les équivalences avec les unités d’enseignement du DCG et du DSCG (sauf UE 1 et 4 pour lesquelles il existe une préparation intégrée à la formation)*.

Grâce à l’alternance, l’étudiant combinera expérience professionnelle et acquisition de connaissances théoriques.

*Arrêté du 9 janvier 2008

L’alternance, une formation à double flux

Tout l’intérêt de suivre le Master Comptabilité Contrôle Audit en alternance réside dans le fait que les alternants profitent d’échanges avec leurs enseignants sur leurs pratiques en entreprise et peuvent en approfondir les dimensions théoriques. De la même façon, ils expérimentent et mettent en pratique leurs connaissances acquises en cours. Recrutés sur deux ans dans la même structure, ils peuvent contribuer à deux périodes fiscales et visualiser le progrès d’une année sur l’autre.

Tout au long de sa scolarité, l’étudiant est suivi par un tuteur dans l’entreprise et un enseignant-chercheur référent à l’IGR-IAE.

Exemples de missions en entreprise
  • Enregistrement comptable de toutes les opérations de l’entreprise, qu’elles concernent son cycle d’exploitation ou son cycle hors exploitation
  • Suivi administratif et financier
  • Audit interne ou externe de régularité des enregistrements, contrôle comptable et financier
  • Conseil dans les choix de gestion de l’organisation portant sur sa structure et son fonctionnement

Pour la promotion 2018-2019 de Master 1, les étudiants exercent leurs missions dans les cabinets suivants : Aconex, Actheos, Aditis Audit, Atheis, Avenir Expertise Cleroc, BDO, BLV Associés, Capeos Conseils, Compta Expert, Excelis Conseil, EY et associés, Fic Expertise, Fiduciaire Audit Conseil, Fiteco, Geirec, Grant Thornton, In Extenso, JF Meheust, KPMG, Mazars, RMA, Sobrecomo, Socogec, Strego…

Atouts du Master Comptabilité Contrôle Audit de l’IAE Rennes
  • Une préparation de qualité au DSCG : plus de 60% de réussite à l’examen national
  • 40% d’intervenants professionnels : experts-comptables, commissaires aux comptes, inspecteurs des finances publiques, magistrats,…)
  • Un partenariat historique avec la profession : convention avec le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables et le Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables de Bretagne

Insertion professionnelle

Les résultats de l’enquête 2021 montrent que :

  • 100% en activité
  • 96% en CDI
  • 30 414 € de salaire annuel moyen brut global avec primes
  • 91% ont obtenu leur emploi durant ou à l’issue de l’alternance (ou 100% en moins d’un mois après l’obtention du diplôme)
  • 100% des étudiants du master CCA FA ont déclaré être tout à fait satisfaits ou plutôt satisfaits de leur master.

 

Quels métiers ? Quels secteurs d’activité ?

En particulier, pour l’expertise comptable et l’audit qui recrutent fortement, les diplômés intègrent des cabinets d’expertise comptable et d’audit de toute dimension (régionale, nationale et internationale), y compris les grands réseaux anglo-saxons.

Exemples de fonctions exercées
  • Expertise comptable
  • Audit comptable et financier
  • Commissariat aux comptes
  • Direction administrative et financière des organisations
  • Consolideur

Organisation, intervenants

Les enseignements sont répartis sur deux ans (quatre semestres).

Chaque année de formation comprend un volume global de 420 heures de cours et environ 1 200 heures en cabinet d’expertise comptable ou entreprise.

La pédagogie et les enseignements sont menés en étroite collaboration avec les professionnels : outre les enseignants universitaires, experts-comptables, commissaires aux comptes, inspecteurs des impôts, magistrats, avocats et auditeurs dispensent leur savoir et savoir-faire et permettent ainsi d’affirmer la finalité professionnelle de cette formation. Chaque année s’articule autour de 7 à 8 unités d’enseignement construites pour respecter le découpage des UE du DSCG et intégrant le contenus rénovés du DSCG à compter de la session de 2020, associés à des contenus complémentaires propres au Master CCA.

 

Master 2

  • Objectifs

    Le cours est destiné à approfondir les connaissances générales. Il doit permettre à l’étudiant d’acquérir les connaissances nécessaires à la pratique de la fiscalité des groupes.

    Il est donc principalement axé sur l’étude des difficultés fiscales. A partir des thèmes majeurs, il est procédé à un examen de la technique fiscale.

     

    Programme

    Aspects fiscaux des opérations de restructuration (fusions, apports partiels d’actifs, scissions, transmission universelle de patrimoine).
    Définitions, aspects juridiques et financiers des opérations de restructuration, le calendrier d’une opération de fusion, incidences de l’application des nouvelles normes comptables, date d’effet des actes de fusion, le régime de droit commun, le régime spécial des fusions.

    Les groupes de sociétés (rappel des différents régimes et étude des deux régimes de nature exclusivement fiscale : le régime d’intégration fiscale et le régime des sociétés mères et filiales).
    * intégration fiscale : le périmètre d’intégration, les différentes étapes de détermination du résultat, le résultat d’ensemble, l’imposition du résultat d’ensemble, sortie et cessation du groupe, la fiscalité directe locale des groupes, le contrôle fiscal des groupes intégrés.

    * Le régime des sociétés mères et filiales : les conditions pour bénéficier du régime spécial, exonération des produits des filiales.

    La restructuration dans l’intégration fiscale : étude des principales opérations de restructuration affectant une société intégrée.

     

    Bibliographie

    Ouvrages des Editions Francis Lefebvre

    Ouvrages des théoriciens du droit (Editions Foucher, Dunod, LexisNexis,…)

    Documentation administrative

     

    Méthode d’évaluation

    Examen écrit

     

    Pré-requis

    Connaissances générales en matière de droit fiscal.

     

    Objectifs

    Présenter la nature et les objectifs du C.F. en insistant sur les droits et obligations du contribuable vérifié
    Analyser mes différents types de contentieux susceptibles d’être rencontrés en matière fiscale
    Programme :
    Contrôle fiscal et contentieux

     

    Bibliographie
    Méthode d’évaluation

    Examen écrit

     

    Pré-requis

    Connaissances générales en matière de droit fiscal.

    Objectifs

    Comprendre la constitution et le fonctionnement des groupes des sociétés, appréhender les relations juridiques et financières intragroupe, comprendre la réglementation des OPA-OPE à travers la législation et des illustrations pratiques. Illustrations à l’aide de cas pratiques réels. Ce cours souligne la prise en compte par le droit de la réalité économique du groupe de sociétés

     

    Compétences à acquérir

    Être capable d’analyser et comprendre l’organigramme des groupes de sociétés, maîrtiser les principales conventions relatives aux relations juridiques et financières à l’intérieur du groupe (convention omnium, management fees, …) , maîtriser les OPA et les défenses anti-OPA.

     

    Programme

    – Les groupes de sociétés

    – La protection de l’associé au sein du groupe de sociétés

    – la convention de portage

    – Les relations juridiques et financières intragroupe

    – Les offres publiques d’acquisition : cadre, ramassage en bourse, régime juridique, protections des actionnaires minoritaires, mesures de défenses préventives et réactives anti-OPA

     

    Bibliographie

    – H. Bardet, A. Chavériat et a., Les holdings, guide juridique et fiscal éd Francis Lefèbvre

    – J. Devèze, A. Couret, G. Hirigoyen, Droit du financement, Lamy

     

    Pré-requis

    – Droit des sociétés

     

    Méthode d’évaluation

    – écrit (cas pratique + QCM ou question de réflexion)

    Objectifs

    Connaître les clés des techniques de management et des techniques juridiques pour la transmission des sociétés.

    Préparer les étudiants au DSCG.

    Des focus sont portés sur :

    • la préparation de l’opération avec le droit des contrats,
    • les aspects managériaux et réseaux dédiés,
    • la fiscalité de la cession des entreprises individuelles et des sociétés,
    • les techniques de donation.

     

    Compétences à acquérir
    • connaître les outils et techniques juridiques afin de pouvoir discuter dans sa pratique professionnelle, avec des avocats et juristes,
    • maitriser les concepts fondamentaux,
    • être capable de se poser les bonnes questions face à une opération juridique comme une transmission,
    • savoir rédiger une consultation avec les codes du DSCG.

     

    Programme

    INTRODUCTION GENERALE

     

    Partie I – L’ETAT DES LIEUX DE LA TRANSMISSION – REPRISE

    SECTION I – L’ANALYSE DES ÉTUDES SUR LE PROCESSUS

    §1 – L’importance du facteur humain

    § 2- Quels acteurs dans un dossier de reprise?

    § 3- Le particularisme financier et structurel du marché

     

    SECTION II – DES ILLUSTRATIONS

    §1 – Les reprises de fonds de commerce§

    § 3– les conditions d’une reprise réussie

     

    PARTIE II – LES ELEMENTS JURIDIQUES

    SECTION I – L’INGÉNIERIE JURIDIQUE AU SECOURS DE LA PÉRENNITÉ DE L’ENTREPRISE

    §1 – Les techniques

    §2 – Une fiscalité de moins en moins pénalisante

     

    SECTION II – LA CONCLUSION DE LA CESSION

    §1- Le consentement des parties

    §2 – La conduite des négociations

    §3 – La rupture des négociations

     

    PARTIE III – LA TRANSMISSION ONEREUSE DE L’ENTREPRISE

    SECTION I – LA CESSION DE L’ENTREPRISE INDIVIDUELLE

    §1 – Les particularités liées au fonds de commerce

    §2– La préparation

    §3 – Le coût de la cession

     

    SECTION II – LA PREPARATION DE LA VENTE DE LA SOCIETE PAR L’ACHETEUR

    § 1- L’incitation à faire requalifier la société à vendre

    § 2 – La décision de constituer une holding de rachat

     

    SECTION III – LA PREPARATION DE DE LA VENTE DE LA SOCIETE PAR LE VENDEUR

    § 1 – L’intérêt de la préparation

    § 2 – Les modalités de la préparation

     

    PARTIE IV – LA TRANSMISSION GRATUITE DE L’ENTREPRISE

    Chapitre I – La préparation de la transmission gratuite

    Section I – les motifs de la préparation

    § 1 – La pérennité de l’entreprise

    § 2 – La cohésion de la famille

     

    Section II – les modalités de la préparation

    § 1 – Le recours aux sociétés patrimoniales

    § 2 – Le recours aux actions de préférence

     

    Chapitre II – La réalisation de la transmission gratuite

    Section I – Les techniques juridiques

    § 1 – La typologie des donations de titres

    § 2 – La teneur des donations de titres

     

    Section II – Le coût fiscal

    § 1 – Le coût fiscal standard

    § 2 – Le coût fiscal optimisé

     

    Bibliographie

    AFE, Agence France entrepreneur, Créer ou reprendre une entreprise, Méthodologie et guide pratique, Eyrolles, Les Éditions d’organisation, 24 éme édition.

    BOULAIRE, « Reprendre une entreprise, parole d’entrepreneur », Eyrolles, 2010

    CRA, Transmettre ou reprendre une entreprise, éditions PRAT, 2016

    DUPLAT C-M., « Reprendre ou céder une entreprise », col. Guid’utile, Vuibert, 2ème éd, 2007, 190p.

    DESCHAMPS, PATUREL, « Reprendre une entreprise…saine ou en difficulté », dernière édition,

    LBO, Dossiers pratiques, Francis Lefebvre, 2012

    Mémento transmission d’entreprise, Francis Lefebvre, dernière édition

    Ouvrage collectif sous la direction de BOUVIER X., « Reprendre une entreprise », Les échos.fr, Nathan, 2009, 256 p.

    Ouvrage collectif sous la dir. Louise Cadieux, Le duo cédant repreneur, Presse universitaire du Québec, 2011.

    PAPIN, Stratégie pour la création d’entreprise, Création- Reprise – Développement, Dunod

    PICHARD, Transmission d’entreprises, 2013

    SAINT AMAND, Pactes d’actionnaires et engagements Dutreuil, Dossiers pratiques, Francis Lefebvre, 2012

    TARIANT, L’essentiel de la reprise d’entreprise, Eyrolles, 2014

    TARIANT, Reprendre une entreprise, Eyrolles, 6éme éd., 2014

    THIOLLET, « Créer ou reprendre un commerce », Vuibert, 2ème éd., 2007, 211p.

    Transmission d’entreprise, les guides de gestion, groupe revue fiduciaire, 3 ème édition.

    TRIQUERE C., « Reprendre une entreprise », Studyrama, 2008, 211 p.

    Spécifique préparation DSCG (dernière édition)
    Gestion juridique, fiscale et sociale, Manuel et applications, JM Do Carmo Silva, DUNOD,

    Gestion juridique, fiscale et sociale, L’essentiel en fiches Véronique ROY, Hervé Jahier, Dunod

    Gestion juridique, fiscale et sociale, cas pratiques, DUNOD

    Le meilleur du DSCG, Sup Foucher

    Les fiches corroy, DSCG

     

    Pré-requis

    Connaissances en droit : sociétés, fiscal, contrats.

     

    Méthode d’évaluation

    Examen écrit sous forme de consultations type DSCG.

     

    Objectifs
    La dimension internationale des entreprises tant dans leur structure que dans leurs activités les expose à des risques supplémentaires. Ce cours vise à comprendre les grands enjeux de la gestion de trésorerie pour les entreprises à dimension internationale et à équiper les futurs cadres d’entreprises internationales des outils et des concepts nécessaires à la gestion de la trésorerie et des risques financiers dans un environnement concurrentiel global.

    Compétences à acquérir :

    – Décrire les enjeux de la gestion de trésorerie des entreprises de dimension internationale
    – Appliquer les outils et les techniques de la gestion de trésorerie et des risques financiers des entreprises développant leur activité en contexte international
    – Combiner les techniques et les concepts de la gestion de trésorerie, des risques financiers et du risque de fraude pour participer à l’élaboration de solutions adaptées au contexte des entreprises

    Programme
    1. Gestion des flux de trésorerie au sein d’un groupe
    Gestion de trésorerie des groupes internationaux : centralisation de trésorerie
    Les principaux supports de financement et de placement (marchés par titres financiers : actions, obligations, OPCVM, monétaire)
    2. La gestion des risques
    Principes généraux
    Gestion du risque de change
    Gestion du risque de taux
    Processus global de gestion des risques
    3. Fraude et blanchiment des capitaux (La réglementation financière
    La règlementation financière
    La fraude comptable et financière
    Le rôle de Tracfin
    Ethique, déontologie et morale dans le management financier

    Bibliographie
    Guyvarc’h, A., Thauvron, A., & Burlaud, A. (2016). DSCG 2 Finance Manuel édition 2019 . Foucher.

    Objectifs
    • Présentation des divers montages financiers réalisables pour les entreprises cotées ou non.
    Compétences à acquérir
    • Capacité d’analyse et sens critique sur le choix d’un montage financier par rapport à une situation donnée de fusion ou d’acquisition d’entreprise
    Programme

    Les fusions acquisitions

    • Les aspects stratégiques
    • Les aspects financiers
    • Les opérations à effets de levier
    • Les offres publiques

    Les opérations de restructuration

    • Scission, apport partiel d’actif, spin-off et split-off
    • L’introduction en bourse
    • Le retrait de la cote
    • La defeasance
    • La titrisation

    Ethique et gouvernement d’entreprise

    • La définition du gouvernement d’entreprise

     

    Bibliographie

    « DSCG 2 », Dunod, Foucher, Nathan, dernière édition

    « Finance d’entreprise », Quiry, Le Fur, Vernimmen, Dalloz, dernière édition

     

    Pré requis

    Master 1 CCA – connaissances stratégiques et financières

     

    Méthode d’évaluation

    Examen écrit

  • Objectifs

    Maîtriser les opérations de concentration d’entreprises et particulièrement les apports d’actifs et fusions

     

    Compétences à acquérir

    Techniques juridiques, analyse financière et cadre fiscal

     

    Programme

    Le cadre réglementaire des fusions

    L’analyse de la fusion

    Les aspects comptables et fiscaux

    Le traité de fusion, l’annexe, le commissaire à la fusion

    Le nouveau règlement ANC 2017-01

     

    Bibliographie

    /

    Pré-requis

    Maîtrise des techniques comptables

     

    Méthode d’évaluation

    Nombreux cas concrets (environ 10) + corrigés des cas par les étudiants + examen

    Objectifs et compétences à acquérir

    Expliquer les principes et mécanismes des IFRS
    Amener les étudiants à comprendre le contenu des différents postes des états financiers consolidés en IFRS
    Indiquer les principales divergences avec le référentiel français

    Programme

    IFRS – L’origine des normes internationales

    IAS 1 – Présentation des Etats financiers

    IAS 7 – Etat des flux de trésorerie

    IAS 8 – Méthodes comptables, changements d’estimations, comptables et erreurs

    IFRS 8 – Information sectorielle

    IAS 16 Immobilisations corporelles

    IAS 38 Immobilisations incorporelles

    IAS 36 Dépréciation d’actifs

    IAS 2 – Stocks

    IAS 37 Provisions

    IFRS 3R Regroupement d’entreprise (l’essentiel)

     

    Bibliographie

    EY – International GAAP 2017

    Mémento Francis Lefebvre – IFRS 2017

     

    Pré-requis

    Cours de Consolidation

     

    Méthode d’évaluation

     

    Examen écrit (durée à déterminer)

    Objectifs

    Initiation à SAP ERP et SAP Business Objects

     

    Compétences à acquérir

    SAP : Comprendre ce qu’est une ERP et initiation à l’ERP SAP

    BO : Comprendre l’architecture d’un système décisionnel et initiation à SAP Business Objects

     

    Programme

    SAP :

    -Qu’est-ce qu’un ERP : intérêts, inconvénients, architecture, étapes de projet ;

    -Accès à SAP ;

    -Initiation à un module SAP (Finance ou Achats/ventes) (TP).

     

    BO :

    -Environnement de l’informatique décisionnelle ;

    -Mise en place d’une liaison ODBC entre une base de données et BO ;

    -Création d’un univers simple (TP) ;

    -Création de rapports simples (TP).

     

    Bibliographie

    SAP :

    1.ERP et PGI : Sélection, Méthodologie de déploiement et gestion du changement : Les clés du succès, les facteurs de risques

    Jean Louis Thomas – Editions DUNOD

    2.Manager avec les ERP

    Jean-Louis Lequeux – Editions D’organisation

    3.SAP R3 : Notions fondamentales

    Danielle Larocca – Pearson Eduction

     

    BO :

    4.Débutez avec le Designer de Business Objects

    Adrien ARTERO (site www.developpez.com).

    5.Introduction et concepts de B.O.

    Christian MANZONI (site www.developpez.com).

    6.Business Objects : les clefs pour réussir

    Christian Manzoni – Editions DUNET

     

    Pré-requis

    -Etre à l’aise avec un environnement informatique

    -Maitriser les processus de contrôle de gestion et d’achats/ventes

    -Connaitre l’environnement des bases de données (Notions de tables, de liaisons ODBC, de cardinalités, langage SQL, etc…)

    -Connaitre les principaux processus de gestion dans l’entreprise

     

    Méthode d’évaluation

    Projet à remettre à l’enseignant.

     

    Objectifs
    • Augmenter l’aisance à l’expression orale & écrite
    • Apprendre / revoir vocabulaire avancé de Comptabilité-Contrôle-Audit
    • Améliorer la précision grammaticale
    • Etre prêt pour passer le test TOEIC

     

    Compétences à acquérir
    • être capable de comprendre les extraits audio du TOEIC
    • être capable de reconnaître et utiliser le vocabulaire spécifique de commerce et de Comptabilité-Contrôle-Audit
    • être capable de utiliser des structures avancées en anglais
    • Avoir le vocabulaire pour comprendre des articles longs

     

    Programme
    • Révision de grammaire et structures avancées
    • Se présenter / présenter son entreprise, son poste de travail, taches à faire
    • Vocabulaire/situations de Comptabilité-Contrôle-Audit
    • Parler des situations / tâches de tous les jours, ou actualités (contextes)
    • Convaincre / négocier – mises en situation
    • Présentation des comptes/résultats
    • Stratégies et Préparation de TOEIC

     

    Bibliographie

    Œuvres variés préparation TOEIC: Chez Oxford et Longman

    Articles/actualités de:

    www.nytimes.com www.startribune.com https://www.ted.com http://www.npr.org

     

    Pré-requis

    Niveau bac en anglais

     

    Méthode d’évaluation

    Test écrit : TOEIC National, et contrôle continue

    Objectifs

    Cette semaine permet d’accompagner les étudiants dans la construction de leur projet professionnel, à identifier le travail qu’ils souhaiteraient faire, à les préparer à l’intégration professionnelle, à envisager leur parcours professionnel.

     

    Compétences à acquérir

    Connaissances de soi
    Identification de ses compétences
    Identification de ses choix professionnels
    Création de son réseau professionnel

     

    Programme

    Pendant une semaine (novembre)

    – Ateliers de 8h30 à 11h30

    – Conférences de 12h30 à 13h30

    – Ateliers de 14h00 à 17h00

    – Conférences de 17h30 à 19h30

    Vendredi : Forum Entreprises

    Samedi : Journée Simulation Recrutement (JSR)

     

    Bibliographie

    Sites internet

     

    Méthodes d’évaluation

    aucun

     

    Pré-requis

    aucun

    Objectifs

    Faciliter la recherche et l’élaboration du sujet de mémoire, s’assurer de sa faisabilité, rappeler la méthodologie.

     

    Compétences à acquérir

    – maîtrise de techniques de communication professionnelle écrites et orales ;

    – maîtrise des techniques de collecte et de traitement de l’information (sources documentaires, enquêtes, sondages) ;

    – aptitude à rédiger un mémoire faisant le lien entre théorie et pratique professionnelle et faisant ressortir une problématique ;

    – aptitude à présenter oralement et à soutenir les résultats d’un travail de réflexion.

     

    Programme

    -Rappel de la méthodologie du mémoire et soutenance

    -Choix et faisabilité du sujet

    -Aide à la construction du plan

     

    Pré-requis

    -Aucun

     

    Méthode d’évaluation

    -Pas d’évaluation

    Objectifs :

    C’est un programme de formation action, « learning by doing ». En une semaine, les étudiants doivent  conseiller un createur.e. d’entreprise par groupes d’étudiants.

    • Initiation à la création d’entreprises, du côté du conseil en création,
    • Mise en situation de conseil du créateur : aspects stratégiques, humains, comptables…
    • Audit de dossiers de création d’entreprises,
    • Mise en situation de confidentialité.

    Programme recensé au niveau OPPE (Office pédagogique des pratiques entrepreneuriales, site AFE espace enseignant).

    Compétences à acquérir
    • Savoirs théoriques : connaître et comprendre les outils et techniques en entrepreneuriat,
    • Etre capable de l’appliquer à un projet de créateur.e. ,
    • Etre capable de proposer des recommandations à un porteur.e. de projet.
    Programme

    PREMIER JOUR

    8 H 30 : Conférence N ° 1  Débriefing général du concept de création

    INTERVENANTS : Karine LE RUDULIER  + Christophe VIGNON

    11 H 00–12 H 00 : Rencontre avec les  créateurs

    14 H-17H30 : Ressources Humaines & Suivi Groupes

    INTERVENANT : Christophe VIGNON

    DEUXIEME JOUR

    8 H 30 –12 H 30 : Conférence  N ° 2  L’expert-comptable et la création

    Une journée avec un expert-comptable :

    • conception d’un business plan
    • rôle de l’expert-comptable  dans le conseil du créateur

    INTERVENANT : Gregory BESNARD

    14 H  – 17 H 30 : travail en groupe 

    INTERVENANT  Gregory BESNARD

    TROISIEME JOUR

    8 H 30 – 10 H 30 : JEU KIKRE

    INTERVENANT : Karine LE RUDULIER

    14 H 00–15 H 30 : Conférence  N °3 Points clés  en finance dans un projet

    15 H 45–17 H 30 : travail en groupe

    INTERVENANT : Roselyne CRAMBERT

    QUATRIEME  JOUR

    8H 30–10 H 30 : Conférence  N °4 Points clés dans un business plan du point de vue du banquier

     10H 45-12 H 30 : Travail en groupe /Suivi de projet

    INTERVENANT : Philippe IMIELSKI

    13 H 30 – 15 H 30 : Conférence N° 5  Plan Marketing & Commercial du Business Plan

    15 H 45–17H 30 : AVIS SUR LES PROJETS

    INTERVENANT : Hervé ROLLAND

    CINQUIEME JOUR – Vendredi 19 Mai 2017

    8 H 30–12 H : travail en groupe,  préparation de l’audit

    13 H –16 H : Audit des dossiers

    • Soutenance critique et constructive par projet
    • Bilan du séminaire

    Jury : Karine LE RUDULIER, Roselyne CRAMBERT, Geneviève VAIDIE

    16 H – Débrighting du jury avec les étudiants

    Bibliographie

    Agence France Entrepreneur (AFE), Créer ou reprendre une entreprise, Les Éditions d’organisation.

    FAYOLLE : entrepreneuriat, Dunod, 2ème édition, 2012

    DELENGAIGNEDELENGAIGNE La Boîte à outils du Mind Mapping,  La Boîte à Outils, Dunod 2016

    LEFEBVRE, F., La pratique de la création d’entreprise, juridique. Fiscal. Social .comptable.

    Léger-Jarniou , Entrepreneuriat, 2013.

    LEGER-JARNIOU,  KALOUSIS, La boite à outils de la création d’entreprise, Dunod

    LEGER-JARNIOUCERTHOUXDEGEORGELAMETALe Goff, Entrepreneuriat, Openbook, Dunod, 2016

    PAPIN, R., Stratégie pour la création d’entreprise, Création- Reprise – Développement, 6e édition, Dunod.

    PENDELIAU, G., Le profil du créateur d’entreprise, L’Harmattan.

    RIES, Lean Startup : Adoptez l’innovation continue, PEARSON, 2015

    SILBERZAHN : Créateur, ne fuyez pas !

    TSAGLIOTIS, Start-up attitude, Dunod, 2017

    Pré-requis

    Connaissances en :

    • Marketing,
    • Comptabilité
    • Droit
    • Finance
    • RH
    Méthode d’évaluation

    Contenu de l’audit

    • Cas pratique : analyse du contenu d’un dossier de création par équipes ….
    • Dossier de création d’entreprises de femmes avec des problématiques
    • L’idée : se placer du côté de l’expert-comptable en tenant compte de l’avis des professionnels vus pendant la semaine pour donner des préconisations.

    Critères à prendre en compte et à analyser :

    • aspects stratégiques (innovation, pertinence du concept), l’actualité du concept,
    • commerciaux (emplacement, politique de communication),
    • politique de prix, marketing (pertinence de l’étude de marché, état de la concurrence directe et indirecte)
    • juridiques (choix de la structure, statut juridique du dirigeant, problématiques juridiques particulières),
    • comptables et financiers,
    • humains.

    Notation

    Trois éléments constituent la notation :

    • une restitution de votre vision de l’expert-comptable et de son rôle en création apport des différentes conférences,
    • le dossier d’audit rendu au créateur avec le CANVAS,
    • l’oral  de soutenance.

     

    Pré-requis

    -Aucun

     

    Objectifs

    Faciliter la recherche et l’élaboration du sujet de mémoire, s’assurer de sa faisabilité, rappeler la méthodologie.

     

    Compétences à acquérir

    – maîtrise de techniques de communication professionnelle écrites et orales ;

    – maîtrise des techniques de collecte et de traitement de l’information (sources documentaires, enquêtes, sondages) ;

    – aptitude à rédiger un mémoire faisant le lien entre théorie et pratique professionnelle et faisant ressortir une problématique ;

    – aptitude à présenter oralement et à soutenir les résultats d’un travail de réflexion.

     

    Programme

     

    -Rappel de la méthodologie du mémoire et soutenance

    -Choix et faisabilité du sujet

    -Aide à la construction du plan

     

    Méthode d’évaluation

    -Pas d’évaluation

    Objectifs

    Le cours vise à préparer les étudiants à l’épreuve du DSCG 1, Gestion juridique, fiscale et sociale.

     

    Compétences à acquérir

    -Prendre en compte un programme de synthèse étendu et planifier son travail de préparation.

    -Prendre en compte le sujet et organiser son travail le jour de l’épreuve.

    -Identifier les types de questions et adapter les réponses (fond et forme)

    -Revoir les points principaux du cours proposé en Master 1.

    -Savoir rédiger en droit.

     

    Programme

    -Rappels sur le thème « Entreprises en difficulté »

    -Conseils de méthodes pour la préparation de l’épreuve et l’épreuve elle-même.

    -Applications pratiques à partir des sujets d’examen.

     

    Bibliographie

    -DO CARMO SILVA Jean-Michel et GROSCLAUDE Laurent, Gestion juridique, fiscale et sociale. Dunod (Dernière édition)

    -Annales du DSCG

     

    Pré-requis

    -Entreprises en difficultés

     

    Méthode d’évaluation

    -Examen écrit

     

    Objectifs

    S’assurer de la maitrise des principales difficultés comptables ; Il est intégré pour chaque particularité une comparaison avec le traitement IFRS et le lien avec le traitement fiscal en résultant.

     

    Programme

     

    Difficultés comptables autour de 6 grands thèmes :
    1. Actifs, amortissements, dépréciation
    2. Evaluation des contrats à long terme
    3. Les abandons de créance
    4. Les contrats de crédit-bail avec les spécificités du contrat de crédit-bail
    immobilier
    5. Engagements de retraite
    6. Points d’actualité : mali technique et fonds commercial
    Le programme se déroule sous forme d’un exposé théorique suivi systématiquement
    de mise en application pratique sous forme de cas.

     

    Bibliographie

    MEMENTO PRATIQUE COMPTABLE – Editions Francis Lefebvre
    MEMENTO PRATIQUE FISCAL – Editions Francis Lefebvre
    REVUE FIDUCIAIRE COMPTABLE
    FEUILLET RAPIDE FISCAL ET SOCIAL
    FEUILLET RAPIDE COMPTABLE

     

    Pré-requis

    Maitriser les bases de la comptabilité

     

    Méthode d’évaluation

    épreuve écrite de 2 heures avec mixte question de cours et cas pratique

 

Pré-requis
Contrat d’apprentissage : Etre âgé de moins de 30 ans à la signature du contrat.

Contrat de professionnalisation : être âgé de 16 à 25 ans révolus ou demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus.

Fournir un Score IAE-Message (SIM) de moins de trois ans ; ce pré-requis ne concerne pas les étudiants issus de la filière DCG.

Accès en deuxième année en apprentissage
Master 1 Comptabilité – Contrôle – Audit en alternance de l’IGR-IAE Rennes validé.

Coût de la formation
En contrat d’apprentissage : coût de la branche professionnelle défini par France Compétences.

En contrat de professionnalisation : 6300 euros pour le Master 1 et 7300 euros pour le Master 2.

Dans l’entreprise
Recrutement par l’entreprise selon ses propres critères et ses techniques. L’admission définitive est conditionnée par la signature d’un contrat d’alternance avec une entreprise d’accueil (sous réserve de trouver une entreprise qui accepte les conditions de l’alternance et qui propose une mission qui sera soumise à la validation par le responsable pédagogique).

Nous Contacter