Master Comptabilité-Contrôle-Audit

Assistante pédagogique

Renseignements et inscriptions
Caty MARCELLI
Tél. 02 23 23 78 61


 

Candidature dématérialisée

Ouverture du serveur
13 février 2021

Date limite de candidature
Suite à des incidents techniques, la date est repoussée au 19 mai 2021 (minuit)

Entretiens individuels
Master 1 : 8 juin 2021 (sous réserve)
Master 2 : 8 juin 2021 (sous réserve)

Rentrées à l’IGR-IAE Rennes
Master 1 : 3 septembre 2021
Master 2 : 1 septembre 2021

Le Master CCA permet d’accéder à des fonctions finance, contrôle de gestion, comptabilité, audit dans des entreprises privées ou publiques, des cabinets d’expertise comptable et d’audit, des banques, des organisations interprofessionnelles ou des collectivités locales.

Le diplôme de référence pour la préparation aux examens d’expertise comptable et d’audit

Le Master CCA donne une dispense des unités d’enseignement (UE) du DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) et de 5 UE du DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion)*. La 2ème  année de master intègre une préparation aux UE 1 et 4 du DSCG restant à valider. Le master offre également un accès privilégié au Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (CAFCAC).

* Arrêté du 9 janvier 2008

Le conseil en création, reprise et transmission d’entreprises : accompagner les futurs experts-comptables dans l’évolution de la profession

Le métier d’expert-comptable évoluant vers davantage de conseils aux entrepreneurs, le Master CCA de l’IGR-IAE Rennes propose une approche innovante en formant ses diplômés à l’étude de projets de création d’entreprise : structuration des entreprises, gestion de la croissance (sur le  plan financier, social, fiscal, juridique…).

Le Master permet aux diplômés d’être rapidement opérationnels et évolutifs dans l’exercice de leurs métiers. Sont abordées les évolutions et problématiques récentes dans le domaine :

  • Normes IFRS ou comptabilité internationale
  • Évolution de la mission d’audit légal
  • Progiciels de gestion intégrés (SAP)
  • Nouvelles approches en contrôle de gestion (méthode UVA, contrôle de gestion des activités de service, …)
  • Nouveautés dans le domaine du droit
Atouts du Master CCA
  • Une ouverture à l’international prisée par les recruteurs : possibilité d’effectuer un semestre ou une année à l’étranger ; possibilité d’obtenir un double diplôme franco-canadien avec l’Université Laval au Québec (Master CCA et MBA Comptabilité)Une préparation de qualité au DSCG : plus de 60% de réussite à l’examen national
  • 40% d’intervenants professionnels : experts-comptables, commissaires aux comptes, inspecteurs des finances publiques, magistrats,…)
  • Un partenariat historique avec la profession : convention avec le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables et le Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables de Bretagne
  • Une solide expérience professionnelle à l’issue des 2 ans de master en formation initiale, les étudiants auront passé plus de 10 mois en entreprise sur 2 ans
Compétences développées
  • Assurer la responsabilité et la tenue des comptes conformément aux règles comptables, fiscales et sociales
  • Coordonner et contrôler les applications et les procédures comptables de différents services
  • Élaborer et améliorer les procédures de gestion administrative et de suivi comptable
  • Superviser la trésorerie et les relations avec les banques
  • Réaliser des études financières et économiques, nécessaires aux choix d’investissements
  • Préparer et contrôler les budgets, interpréter les écarts et en rendre compte à la direction
  • Gérer les aspects juridiques et fiscaux liés au patrimoine (immobilier, assurances…), à la vie économique (contrats, conventions, propriété industrielle) et à l’ingénierie financière (crédits…)
  • Conseiller le créateur d’entreprise

Insertion professionnelle (enquête de mars 2020)

Les résultats de l’enquête 2020 montrent que :

  • 100% de la promotion 2019 étaient en activité au 1er mars 2020
  • 92% étaient en CDI
  • avec un salaire annuel moyen brut de 30 689 € avec primes
  • 80% des diplômés ont obtenu leur premier emploi durant ou à l’issue de leur stage

 

Débouchés et insertion professionnelle

Fonctions exercées (extrait de l’annuaire des diplômés) : expertise comptable, audit, commissariat aux comptes, direction administrative et financière des organisations… En particulier, pour l’expertise comptable et l’audit qui recrutent fortement, les diplômés intègrent des cabinets de toute dimension (régionale, nationale et internationale), y compris les grands réseaux anglo-saxons qui participent à la formation.

Organisation des études

Organisation : enseignements répartis sur deux ans, volume d’environ 900 heures
Intervenants : enseignants universitaires et intervenants professionnels (experts comptables, commissaires aux comptes, inspecteurs des finances publiques, magistrats, avocats)

 

Master 1

  • Objectifs

    L’objectif du séminaire de créativité « Être créatif » est d’initier l’ensemble des étudiants de Master 1 aux méthodes de créativité collective et à l’analyse de faisabilité, à partir d’un projet réel, réalisé en petits groupes interdisciplinaires.

    Compétences à acquérir
    • Développer des méthodes de travail collaboratif
    • Apprendre à développer la créativité collective
    • Appréhender les techniques de génération d’idées et de formalisation des idées
    • Apprendre par la pratique à conduire un projet
    • Maîtriser les outils de la gestion de projet
    • Réaliser un pitch vidéo et présenter un projet devant un jury de professionnels
    Programme

    Les étudiants sont briefés par un ou plusieurs commanditaires partenaires (organisation publique, entreprise, collectivité…) sur une problématique réelle (évoluant chaque année) faisant l’objet d’une recherche de solution innovante et efficace. A travers le cas réel qui est confié aux étudiants, il est question de conduire un projet en mobilisant des techniques de créativité (comme le Design Thinking, par exemple). Le séminaire se déroule autour des étapes classiques du processus de créativité : la compréhension des besoins des utilisateurs, l’idéation, le prototypage, la sélection des idées et leur transformation en concept-solution. Un business plan et une valorisation du projet viennent clore la réflexion sur le cas.

    Pour cadrer ce processus, des séances en amphi et des séances de travail collectives en TD, suivies par une équipe d’enseignants-chercheurs et de professionnels, sont organisées. Le travail en autonomie est aussi favorisé.

    Bibliographie
    • La Boîte à outils de la créativité – 2e édition
    • Collection : BàO La Boîte à Outils, Dunod
    • Parution : novembre 2016
    • Auteurs : François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

    Objectifs
    • Réaliser l’analyse transversale d’une entreprise (non cotée en bourse) ou d’une organisation à but non-lucratif (association, ONG etc…) en appréciant sa santé financière, ses perspectives stratégiques en vue de déboucher sur une analyse prospective de son business model ….
    • Proposer la rédaction en français d’un due diligence sur un format professionnel (diagnostic-proposition)
    Compétences à acquérir
    • Analyser globalement une entreprise ou une organisation
    • Proposer des pistes d’amélioration, des axes de développement par l’étude de scénarios
    Programme

    Durée de travail présentielle limitée: 20 h réparties sur 2 journées et demi

    Rédaction d’un rapport (10-15 pages) par groupe (5-6 étudiants) à rendre au terme des 20h de travail  

    Un enseignant référent par groupe

    Pré-requis
    • Connaissances en stratégies et analyse financière

    Objectifs
    • Comprendre le fonctionnement des principales technologies fintech
    • Identifier et analyser les impacts présents et futurs de ces technologies sur le travail quotidien
    • Identifier et gérer les risques technologiques, stratégiques, éthiques et réglementaires
    • Comprendre et appréhender la digitalisation des entreprises et de l’économie
    Compétences à acquérir

    Acquérir une connaissance et une compréhension des technologies ainsi que de leurs applications, mais aussi des outils d’analyse et des pistes de réflexion permettant de se positionner dans son activité professionnelle future.

    Programme

    • Cybersécurité
    • Blockchain
    • RPA / Machine Learning
    • PowerBI / démonstration
    • Internet des objets
    • Analyse de données & quantité de données
    • ERP
    • Impact sur les talents recrutés / impact social
    • Le virage de l’économie et de la finance vers l’IA, le machine learning et le big data
    Bibliographie
    • O. Desplebin, G. Lux et N. Petit “L’évolution de la comptabilité, du contrôle et de l’audit et de leurs métiers au prisme de la blockchain : une réflexion prospective”, Management et avenir, 2018/5, N° 103, pages 137 à 157.

    Objectifs :
    • Comprendre ce que représente la création de valeur en Finance
    • Apprendre à intégrer le risque lors de l’évaluation de la création de valeur au travers de différents modèles d’estimation
    • Discuter le concept d’efficience des marchés
    Compétences à acquérir
    • Mettre en œuvre les modèles d’évaluation des produits financiers
    • Repérer les signes d’inefficience qui existent sur les marchés financiers
    • Apprécier la performance des actifs financiers
    • Savoir lire et interpréter des informations financières
    Programme

    Chapitre 1 – La valeur en finance
    a/ La création de valeur en finance
    b/ l’efficience des marchés ?
    c/ Les anomalies de cours
    d/ Le fonctionnement des marchés

    Chapitre 2 – La valeur et le risque
    a/ Modèle d’évaluation du risque : le MEDAF
    b/ Modèles multifactoriels

    Chapitre 3 – La valeur et la performance
    a/ Evaluer des actions
    b/ Evaluer des obligations

    Bibliographie
    • P.Spieser, Information Economique et Marchés Financiers, Economica, 2000
    • Z. Bodie, R.Merton, Finance, 2nd édition, Person Education, 2007
    • Vernimmen, Finance d’Entreprise, Dalloz 2011
    • Site web Euronext
    Pré-requis

    Avoir connaissance des concepts d’actualisation et de capitalisation

    Objectifs
    • Comprendre la construction d’une fiche de paie dans ses composantes de forme et de fond,
    • Etre en capacité de réaliser un audit de la paie et de la rémunération.
    Compétences à acquérir
    • Les fondements juridiques issus du droit du travail et de la Sécurité Sociale,
    • La spécificité de l’assujettissement de certains mandataires sociaux au régime général de la Sécurité Sociale et détermination de leur rémunération ;
    • La particularité du statut de VRP.
    Programme
    • L’organisation du bulletin de paie et le paiement du salaire
    • Les principes fondamentaux intéressant la fixation du salaire
    • La durée du travail
    • Les accessoires du salaire
    • Le décompte des absences
    • L’indemnité de fin de contrat à durée déterminée
    • L’indemnisation de l’absence pour congés payés et l’indemnité compensatrice de congés payés
    • La détermination de l’assiette des cotisations
    • Les plafonds de cotisations
    • Les prélèvements sociaux
    • La détermination du salaire net imposable et du net à payer
    • Les charges fiscales pesant sur la paie
    Bibliographie

    CODE DU TRAVAIL : DALLOZ, édition 2017

    CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : DALLOZ, édition 2017

    Les congés du salarié : LA DOCUMENTATION FRANCAISE, collection Transparences

    Le salaire : LA DOCUMENTATION FRANCAISE, collection Transparences

    Le dictionnaire pratique PAYE 2017 : REVUE FIDUCIAIRE

    Les cotisations sociales de l’entreprise/avantages en nature et frais professionnels : REVUE FIDUCIAIRE Mensuel RF 1074 – 02 juin 2016

    Temps de travail, salaire et formation/congés payés et arrêts de travail : REVUE FIDUCIAIRE Mensuel RF 1075 – 21 juillet 2016

    MEMO SOCIAL 2017 : WOLTERS KLUWER France

    La PAIE, CA S’APPREND : Gilles MASSON, éditions STUDIRAMA PRO

    PRATIQUE DE LA PAIE : Daniel RABATEL, éditions EYROLLES

    Pré-requis

    Les différents types de société : SARL, SA, SAS, SASU.

    Objectifs

    La finalité de ce cours est de former les étudiants à la gestion de la performance informatique afin qu’ils soient en mesure de :

    • Connaitre les clés du pilotage des systèmes d’information : indicateurs, contrats de service, coûts et budgets et évaluation de projets.
    • Se familiariser avec les architectures, les modes de surveillance et la prévention des risques, infrastructure de confiance, processus sous surveillance et protection juridique et assurances.
    Compétences à acquérir

     A l’issue de ce cours les étudiants auront acquis des connaissances générales leur permettant de :

    • Mesurer les performances du SI.
    • Maîtriser les coûts du SI.
    • Prendre les dispositions nécessaires pour surveiller et protéger le SI.
    Programme
    1. Mesurer la performance informatique :
    • Indicateurs de performances
    • Indicateurs de qualité
    1. Le contrat de service :
    • Objectifs et contraintes du contrat de service
    • Élaboration du contrat
    • Mise en œuvre du contrat
    1. La connaissance des coûts
    2. La gestion budgétaires appliquée à la fonction informatique
    3. Evaluation des projets informatiques :
    • Evaluation des coûts/avantages des projets informatiques
    • Critères de sélection des projets
    1. Architecture technique :
    • Client-serveur
    • Médiateur (middleware)
    • Transactionnel
    • Intégration
    • Portail
    1. Mise en place d’une architecture de confiance
    • Infrastructure à clé publique
    • Certificat numérique
    • Signature électronique
    1. Surveillance et prévention
    • Surveillance des processus
    • Protection juridique
    • Assurances et garanties (légales et contractuelles)               
    Bibliographie

     

    • Management des opérations informatiques et ITIL, jacques Moulinec, Lionel Loyer, Hervé Guyarder
    • DSCG 5 – Management des systèmes d’information, Annelise Couleau-Dupont et Régis Tombarel
    • DSCG 5 – Management des systèmes d’information, Michelle Gillet et Patrick Gillet
    • Valeur et Performance des SI, Ahmed Bounfour et Georges Epinette
    • Performance du Système d’information, Yves Caseau

     

    Pré-requis

    Connaissance générale d’entreprise et de gestion.

  • Objectifs

    Appréhender la gouvernance des sociétés, les modes de direction selon les formes de sociétés et comprendre les relations entre les dirigeants et les associés ou actionnaires. Est ainsi traitée la problématique du gouvernement d’entreprise.
    L’entreprise peut être amenée à se développer par des prises de participations dans d’autres entreprises. Les entreprises concernées font alors partie d’un groupe. Le droit donne un cadre à cette réalité économique.

     

    Compétences à acquérir
    • Connaître et comprendre la gouvernance des principales formes de sociétés,
    • Connaître les modes de relations des associés ou actionnaires avec les dirigeants
    • Comprendre la prise en compte par le droit de la réalité économique du groupe de sociétés
    Programme

    – La gouvernance des sociétés (SARL, SNC, SA, SAS)
    – Les relations dirigeants-associés ou actionnaires et la surveillance des organes de direction dans les SNC, SARL et SAS
    – La structure des groupes
    – Contrôle, autocontrôle et participations réciproques

     

    Bibliographie

    – Charvériat A., Couret A., Sociétés commerciales, Mémento pratique Francis Lefebvre, dernière édition
    – Cozian M., Viandier A., Deboissy F., Droit des sociétés, Litec, dernière édition
    – Mercadal B., Janin P., et a., Groupes de sociétés, Mémento pratique Francis Lefebvre, dernière

    Pré-requis

    Objectifs

    Sensibiliser les étudiants à l’intérêt d’une bonne compréhension de l’environnement  fiscal de l’entreprise et les familiariser avec les fondamentaux du droit fiscal.

     

    Compétences à acquérir

    Analyser une situation et en donner les conséquences fiscales.

     

    Programme

    L’IMPOT SUR LES SOCIÉTÉS

    I. CHAMP D’APPLICATION DE L’IS

    II. ETABLISSEMENT DE L’IS

    III. DETERMINATION DU BENEFICE IMPOSABLE

    IV. CALCUL DE L’IS

    V. REPORT DEFICITAIRE

    VI. PAIEMENT DE L’IS

    VII. LES CONTRIBUTIONS ADDITIONNELLES A L’IS

    LES CREDITS D’IMPOTS

    I. LE CREDIT D’IMPOT RECHERCHE

    II. LE CREDIT D’IMPOT APPRENTISSAGE

    III. LE CREDIT D’IMPOT COMPETITIVITE EMPLOI

    LES TAXES ASSISES SUR LES SALAIRES

    I. LA TAXE SUR LES SALAIRES

    II. LA TAXE D’APPRENTISSAGE

    III. LA PARTICIPATION – FORMATION

    IV. LA PARTICIPATION A L’EFFORT DE CONSTRUCTION

    LE CREDIT-BAIL

    I. DEFINITION

    II. PRINCIPAUX EVENEMENTS : SIGNATURE DU CONTRAT, LEVEE D’OPTION

     

    Bibliographie

    Cozian M. Deboissy F. « Précis de fiscalité des entreprises », Litec.

    Mémento pratique fiscal, Edition F. Lefebvre

     

    Pré-requis

    Notions de comptabilité

    Objectifs

    Approfondir les connaissances de base des étudiants en matière de droit fiscal

     

    Compétences à acquérir

    Les bases du système fiscal français notamment au regard des impositions dues par les entreprises.

     

    Programme

    1 – LA TVA

    Mécanisme de la TVA, champ d’application, base, taux

    Les règles de déduction, le principe des régularisations

    Les assujettis et redevables partiels

    La territorialité de la TVA (échanges internationaux : intra et extra communautaires) en matière de livraison de biens et de prestations de services.

    2 – LES IMPOTS DIRECTS LOCAUX

    Développements spécialement dédiés aux impositions dues par les entreprises :

    • la Contribution Économique Territoriale (qui regroupe la Cotisation foncière des entreprises et la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises),
    •  la taxe sur les surfaces commerciales.

    3 – L’IMPOSITION DU CAPITAL

    Après un exposé des principes généraux des droits d’enregistrement, sont examinés les différentes opérations intéressant les entreprises.

    L’impôt de solidarité sur la fortune est étudié au regard de la nature des biens imposables.

    4 – INTRODUCTION A LA FISCALITE INTERNATIONALE (cours de 2ème année)

    Les sources, la hiérarchie des normes

    Les conventions internationales, le rôle de la jurisprudence

    5 – RELATIONS ENTREPRISE ET ADMINISTRATION FISCALE (introduction au cours de 2ème année)

     

    Bibliographie

    Ouvrages des Editions Francis Lefebvre

    BOFIP/ documentation administrative

    Code général des Impôts

     

    Pré-requis

    Connaissances en comptabilité et droit fiscal débutant

    Objectifs

    Le cours donne aux étudiants les concepts, méthodes et outils permettant d’apporter de conseiller et d’accompagner les dirigeants d’entreprises en difficulté. A l’issue du cours, l’étudiant sera en mesure de détecter les situations où l’entreprise doit envisager la mise en place de mesures spécifiques et il pourra la guider dans le choix d’une stratégie et d’un cadre adapté à la nature et à l’importance des difficultés rencontrées

    Compétences à acquérir

    – Connaître les techniques et les outils d’analyse des difficultés.

    – Maîtriser les outils juridiques à la disposition des entreprises en difficulté.

    – Être capable de concevoir une stratégie intégrée (gestion / droit) adapgtée à la situation d’une entreprise.

    – Connaître les principaux éléments des différentes procédures de prévention et de traitement des difficultés.

    Programme

    – Les entreprises en difficulté : études de cas et éléments de stratégie d’entreprise

    – La prévention des difficultés

    – Le traitement des difficultés

    Bibliographie

    – BONNARD Jérôme, Droit des entreprises en difficulté, 7°édition, Hachette Supérieur

    – DO CARMO SILVA Jean-Michel et GROSCLAUDE Laurent, Gestion juridique, fiscale et sociale, Dunod (dernière édition)

    Pré-requis

    – Connaissances générales en économie, gestion, droit.

    Objectifs

    Approfondir les différentes spécificités comptables et maîtriser le processus comptable des fusions

     

    Compétences à acquérir

    Compétences comptables approfondies

    Programme

    Partie 1 : Evaluation des éléments d’actif et de passif

    – Eléments d’actif et de passif
    – Evaluation à l’entrée
    – Evaluation à la clôture de l’exercice
    – Evaluation à la sortie
    – Problèmes spécifiques d’évaluation

    Rattachement des charges et des produits au résultat de l’exercice

    – Rattachements obligatoires
    – Rattachements optionnels

    Comptabilisation des capitaux permanents

    – Le capital et ses variations
    – Le résultat et son affectation
    – Provisions réglementées
    – Dettes financières

    Fusions

    – Contexte stratégique et juridique
    – Principes généraux de la comptabilité des fusions
    – Participations préalables à la fusion
    – Régime fiscal des fusions
    – Calendrier des opérations de fusion

    Bibliographie

    DCG 10 Dunod / Foucher et DSCG 4 Dunod / Foucher

    Pré-requis

    Bases de la comptabilité

    Objectifs

    L’objectif est d’amener les étudiants à pouvoir lire et construire des comptes consolidés.

    Chaque fois que c’est nécessaire, le cours indique les divergences entre le référentiel français et le référentiel international.

     

    Compétences à acquérir
    • Construction des états financiers consolidés avec le règlement 99-02 du CRC et les IFRS.
    • Lecture et analyse financière des états financiers consolidés.

     

    Programme

    Introduction

    Chapitre 1 – Le périmètre de consolidation

    • Le degré de dépendance
    • Le pourcentage de contrôle et le pourcentage d’intérêts

    Chapitre 2 – Les méthodes et techniques de consolidation

    • Les méthodes de consolidation
    • Les techniques de consolidation

    Chapitre 3 – Les retraitements de consolidation

    • Les retraitements préalables
    • Le retraitement des opérations internes

    Chapitre 4 – L’écart de première consolidation

    • La méthode de l’acquisition
    • Variation de périmètre

     

    Bibliographie

    G. Langlois, M. Friederich, A. Burlaud… « Comptabilité et audit UE 4 DSCG », Foucher.

    Mémento Francis Lefebvre, « Comptes consolidés ».

     

    Pré-requis

    Avoir des connaissances en :

    • comptabilité financière,
    • comptabilité des sociétés, des fusions et opérations assimilées.

    Objectifs

    – Présentation de la profession de Commissaire aux Comptes (CAC) et sa réglementation
    – Présentation des différentes phases de la mission du Commissaire aux Comptes
    – Appréhender la phase de certification des comptes annuels

     

    Compétences à acquérir

    – Champ d’application de la mission du CAC
    – Appréhender les diligences à mettre en oeuvre pour aboutir à la certification des comptes annuels.

    Programme

    Présentation de la profession et des missions du CAC
    o Les chiffres clés
    o Les secteurs d’intervention
    o Les missions du CAC
    o Point sur la réforme Européenne de l’Audit
    o Les responsabilités du CAC
    o Les obligations du CAC
    o L’organisation de la profession
    o Le cursus de formation du CAC
    o Le commissaire aux comptes en 10 points clés

    La règlementation
    o La loi de sécurité financière
    o Le code de déontologie
    o Le code de commerce
    o Les normes d’audit françaises
    o Les normes comptables françaises

    Présentation schématique des phases de la mission

    Acceptation de la mission

    Réalisation de la mission
    o Terminologie
    o NEP 200 – Principes applicables à l’Audit
    o NEP 300 – Planification de l’Audit
    o NEP 315 – Connaissance de l’entité et de son environnement
    o NEP 320 – Caractère significatif
    o NEP 330 – Procédures d’Audit
    o NEP 500-501 – Caractère probant des éléments collectés
    o NEP 505 – Demande de confirmation des tiers
    o NEP 520 – Procédures analytiques
    o NEP 630- Utilisation des travaux d’un expert-comptable
    o NEP 910 – « Petites Entreprises » (PE)

    Synthèse de la mission et formulation de l’opinion (émission des rapports)
    o Planning des formalités juridiques dans le cadre de l’arrêté des comptes sociaux
    o NEP 580 : déclaration de la Direction
    o NEP 560 : évènements postérieurs à la clôture
    o NEP 9510 : rapport de Gestion
    o Les rapports du Commissaire au Commissaire aux comptes
    o Rapport sur les irrégularités – inexactitudes (art 823-12 du CC)

    Le commissaire aux comptes et la prévention des difficultés
    o intervention du CAC
    o prévention des difficultés d’entreprises
    o la procédure d’alerte
    o mise en oeuvre de la procédure

    Bibliographie

    – Site CNCC (Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes)
    – Memento FRANCIS LEFEBVRE « Audit et Commissariat aux comptes »
    – Code de déontologie de la CNCC
    – Normes d’exercice professionnel de la CNCC

    Pré-requis

    Connaitre les notions de base en matière d’organisation des entreprises

    Objectifs

    Donner une vision concrète des techniques d’audit utilisées aujourd’hui dans les dossiers de commissariat aux comptes.

    Compétences à acquérir

    – Acquérir les compétences sur le fonds de la méthodologie et comprendre l’intérêt et la pertinence des principales techniques d’audit

    – Acquérir les compétences de formalisation et savoir présenter une feuille de travail

    Programme

    – Compréhension des enjeux d’anomalies significatives dans les états financiers

    – Risques, assertions et objectifs d’audit

    – Présentation des principales techniques d’audit

    – La documentation d’une feuille de travail en environnement papier et numérique

    – Application aux principaux cycles confiés aux jeunes auditeurs

                o Immobilisations

                o Trésorerie

                o Stocks

                o Achats & dettes fournisseurs

                o Personnel

                o Clients & ventes

                o Provisions & passifs

    Pré-requis

    Cours de commissariat aux comptes

    Objectifs :

    –          Présenter l’environnement IT dans le contexte d’un audit financier dont l’approche repose pour partie sur l’examen des flux d’information

    –          Apporter une compréhension détaillée des différents risques liés à la sécurité IT et à la continuité

    –          Apporter une compréhension détaillée de la démarche méthodologique de l’audit IT dans le contexte d’un audit financier (orientation/phase intérimaire/phase finale) et présentation des outils associés

     

    Compétences à acquérir :

    • Cf.<Objectifs>
    Programme :

    –          Les SI : Enjeux & risques

    –          Environnement IT & Référentiel normatif de l’audit financier (impact de l’environnement IT sur la phase d’orientation de la mission d’audit)

    –          Revue d’un SI

    o   Description d’un SI – Cartographie applicative

    o   Définition des points de contrôle d’un processus informatisé

    o   La procédure de “closing” comptable & d’un SI : Une approche intégrée

    o   Référentiel “Cobit” : Revue des processus et objectifs de contrôles généraux informatiques (CGI ou « ITGC »)

    o   L’aspect fiscal

    o   Méthodologie d’audit des flux (revue des contrôles dits applicatifs)

    • Sécurité IT et continuité

    o   Risques associés à la sécurité informatique – Grandes composantes d’un plan de sécurité

    o   Revue des risques logiques / physiques / liés à la continuité d’exploitation (dans le cadre de l’évaluation des risques inhérents)

    o   Méthodologie d’évaluation de l’incidence de l’environnement informatique sur le risque inhérent

    –          L’analyse de données du SI dans le cadre de la phase finale de l’audit financier

    o   Méthodologie détaillée & outils

    o   Revue des tests substantifs s’appuyant sur les données du SI (par cycle d’audit)

    Bibliographie :

    Supports de formations :

    • Modules dispensés dans le cadre de la formation à l’audit IT pour les collaborateurs auditeurs financiers « junior », Grant Thornton
    • Prendre en compte l’environnement informatique dans la réalisation des contrôles, CNCC

    Ouvrages :

    • Prise en compte de l’environnement informatique et incidence sur la démarche d’audit, Edition CNCC, avril 2003
    • Information Systems Audit and Control Association, Certified Information Systems Auditor review manual, ISACA, 2013
    • Coso – Référentiel intégré de contrôle interne, Eyrolles, 2015
    • Audit informatique : Tous concernés !, CRCC de Paris, juin 2017
    • DSCG 5 – Management des systèmes d’information – Manuel et applications, Foucher, septembre 2017

    Sites web :

    • org (site de l’Information Systems Audit and Control Association)
    • eu (site spécialisé sur l’audit des SI)
    • fr (site de l’Institut Français de l’Audit et du Contrôle Interne)
    • fr (site de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes)
    Pré-requis :

    –  Néant

    Objectifs

    Donner une vision concrète des techniques d’audit utilisées aujourd’hui dans les dossiers de commissariat aux comptes.

    Compétences à acquérir

    – Acquérir les compétences sur le fonds de la méthodologie et comprendre l’intérêt et la pertinence des principales techniques d’audit

    – Acquérir les compétences de formalisation et savoir présenter une feuille de travail

    Programme

    – Compréhension des enjeux d’anomalies significatives dans les états financiers

    – Risques, assertions et objectifs d’audit

    – Présentation des principales techniques d’audit

    – La documentation d’une feuille de travail en environnement papier et numérique

    – Application aux principaux cycles confiés aux jeunes auditeurs

                o Immobilisations

                o Trésorerie

                o Stocks

                o Achats & dettes fournisseurs

                o Personnel

                o Clients & ventes

                o Provisions & passifs

    Pré-requis

    Cours de commissariat aux comptes

    Objectifs :

    Les objectifs de ce cours sont de permettre à l’étudiant d’acquérir une bonne capacité de compréhension des des décisions relatives à la politique financière de l’entreprise, de leur faire maitriser les enjeux de ces décisions (financement moyen/long terme).

    Compétences à acquérir :

    –          Acquérir les concepts fondamentaux liés aux théories de la structure financière

    –          Maîtriser les méthodes de choix de la structure financière optimale

    –          Savoir estimer le Coût Moyen Pondéré du Capital d’une entreprise

    –          Maîtriser les instruments de financement à moyen/long terme (gestion et évaluation)

    Programme :

    Introduction : Décisions financières et création de valeur

     

    Partie 1 – Politique financière et valeur de l’entreprise

    Chapitre 1 – Arbitrage et théories

    Chapitre 2 – Structure financière optimale (Méthode du bénéfice d’exploitation, Méthode du coût du capital, Méthode de la valeur actuelle ajustée, Analyse comparative, Choix d’un ratio d’endettement)

     

    Partie 2 – Financements moyen/long terme classiques

    Chapitre 1 – Financement par dette (bancaire, syndication bancaire, Euro PP, obligataire)

    Chapitre 2 – Financement par capitaux propres (titres de capital, augmentation de capital, politique d’autofinancement, politique de distributions de dividendes, politique de rachat d’actions)

     

    Partie 3 – Financement hybride

    Chapitre 1 – Financement hybride ferme

    Chapitre 2 – Financement hybride optionnel

    Bibliographie :

    DSCG 2, Finance, Foucher, 2017

    Damodaran A., Corporate Finance: Theory and Practice, John Wiley and Sons, 2008

    Vernimmen, Quiry et Ceddaha : Finance d’entreprise, Dalloz, 2017

    Pré-requis :

    Pour suivre ce cours, l’étudiant doit maitriser les concepts fondamentaux utilisés en Finance.

    Objectifs

    This course will deal with various topics directly related to your studies. The goal is to broaden your knowledge and mastery of business English by studying concepts related to your field.

    Compétences à acquérir

    The goal will be to improve your ability to speak, understand, and write.

    You will be expected to carry out analyses of business documents, articles, and audio-visual documents. You will have regular homework to prepare which must be completed prior to coming to class. You will be expected to participate actively and regularly during class (discussions, debates, activities, etc.).

    Programme

    Topics include :

    • Brexit and the City
    • Accounting Scandals in the USA
    • Cyberattacks
    • Behavioural finance
    Bibliographie

    A list of useful references will be given in class by your instructor.

    Pré-requis

    European level = B2

    Objectifs

    C’est un programme de formation action, « learning by doing ». En une semaine, les étudiants doivent  conseiller un createur.e. d’entreprise par groupes d’étudiants.

    • Initiation à la création d’entreprises, du côté du conseil en création,
    • Mise en situation de conseil du créateur : aspects stratégiques, humains, comptables…
    • Audit de dossiers de création d’entreprises,
    • Mise en situation de confidentialité.

    Programme recensé au niveau OPPE (Office pédagogique des pratiques entrepreneuriales, siteAFE espace enseignant).

    Compétences à acquérir
    • Savoirs théoriques : connaître et comprendre les outils et techniques en entrepreneuriat,
    • Etre capable de l’appliquer à un projet de créateur.e. ,
    • Etre capable de proposer des recommandations à un porteur.e. de projet.
    Programme

    PREMIER JOUR   Conférence sur l’entrepreneuriat féminin

    DEUXIEME JOUR

    8 H – 10 H 30 : Conférence N ° 1  Débriefing général du concept de création

    INTERVENANTS : Karine LE RUDULIER Laurent LE HEN

    10H 45 –CHALLENGE MARSMALLOW

    11 H 30 – 12 H 45 Rencontre avec les créateurs

    TROISIEME JOUR

    Conférence  N ° 2  L’expert-comptable et la création

    INTERVENANT : Jean-François Bohn

    • conception d’un business plan

    • rôle de l’expert-comptable  dans le conseil du créateur

    QUATRIEME JOUR

    Sortie : Matinale de la technopôle  sur le campus de Beaulieu

    14 H  – 17 H 30 : travail en groupe 

     INTERVENANT  Jean-François Bohn

    CINQUIEME JOUR

    8 H 30 – 10 H 30 : Conférence  N °3, Aspects marketing, commerciaux et stratégiques

    INTERVENANT : Charles-Éric ROSSIGNOL

    11H  – 12H 30 : AVIS SUR LES PROJETS

    14–15 H30 : JEU KIKRE 

    15 H 45–17 H 30 : AVIS SUR LES PROJETS

    EQUIPE SUPPORT : Lucile MEUNIER, Geneviève VAIDIE

    SIXIEME JOUR

    8H 30–10 H 30 : Conférence  N °4 Les points clés  en finance dans un projet

    INTERVENANT : Kevin AUBRY

    11H  – 12H 30 : AVIS SUR LES PROJETS

    14–15 H30 NEGOCIATION  HERVE ROLLAND

     travail en groupe,

    EQUIPE SUPPORT : HERVE ROLLAND

    SEPTIEME  JOUR

    8 H 30–12 H : travail en groupe,  préparation de l’audit

    EQUIPE SUPPORT : Laurent LE HEN, Lucile MEUNIER, Geneviève VAIDIE

    13 H –16 H : Audit des dossiers

    • Soutenance critique et constructive par projet

    • Bilan du séminaire

    Jurys : Karine LE RUDULIER, Laurent LE HEN, Valérie LE CANN

    Geneviève VAIDIE, Stéphanie MORIN, Lucile MEUNIER,

    15H30 – Débriefing avec les étudiants

    Bibliographie

    Agence France Entrepreneur (AFE), Créer ou reprendre une entreprise, Les Éditions d’organisation.
    FAYOLLE : entrepreneuriat, Dunod, 2ème édition, 2012
    DELENGAIGNEDELENGAIGNE La Boîte à outils du Mind Mapping,  La Boîte à Outils, Dunod 2016
    LEFEBVRE, F., La pratique de la création d’entreprise, juridique. Fiscal. Social .comptable.
    Léger-Jarniou , Entrepreneuriat, 2013.
    LEGER-JARNIOU,  KALOUSIS, La boite à outils de la création d’entreprise, Dunod
    LEGER-JARNIOUCERTHOUXDEGEORGELAMETALe Goff, Entrepreneuriat, Openbook, Dunod, 2016
    PAPIN, R., Stratégie pour la création d’entreprise, Création- Reprise – Développement, 6e édition, Dunod.
    PENDELIAU, G., Le profil du créateur d’entreprise, L’Harmattan.
    RIES, Lean Startup : Adoptez l’innovation continue, PEARSON, 2015
    SILBERZAHN : Créateur, ne fuyez pas !
    TSAGLIOTIS, Start-up attitude, Dunod, 2017

    Pré-requis

    Connaissances en :

    • Marketing,
    • Comptabilité
    • Droit
    • Finance
    • RH

    Objectifs :

    L’option “Gestion de projet associatif” est reconnue en Licence et en Master 1, intégrée dans le cursus universitaire et prise en compte dans l’évaluation des diplômes. Par une mise en pratique concrète des apprentissages, les étudiants mènent des activités portant sur différents domaines : culturel, sportif, entrepreneurial, solidaire … leur permettant d’acquérir et de développer de nouvelles compétences.

    Compétences à acquérir :

    Etudiants membres d’un bureau

    • Définir le Projet et piloter l’association :
    • Construire des orientations, des objectifs et organiser les grandes étapes du Projet.
    • Développer de nouvelles idées, de nouvelles méthodes de travail.
    • Mettre en place des systèmes de pilotage.
    • Identifier et fédérer les attentes des acteurs externes et des collaborateurs autour du Projet.
    • Animer une équipe :
    • Recruter des membres en fonction des besoins en compétences
    • Organiser le travail d’équipe et susciter la motivation de son équipe.
    • Développer la cohésion de groupe
    • Gérer des conflits
    • Communiquer :
    • Elaborer la stratégie de communication/marketing
    • Développer le réseau de partenaires de l’association

    Etudiants non membres d’un bureau

    • Mettre en œuvre le Projet de l’association :
    • Détecter les opportunités, les menaces pour l’association.
    • Recueillir des données pour produire des indicateurs permettant la mise en place et le suivi des actions.
    • Proposer et prioriser des actions correctives/amélioration pour la réussite du Projet.
    • Travailler efficacement en groupe :
    • Mise en œuvre de nomes, procédures et bonnes pratiques.
    • Contribuer à un environnement serein au sein de l’association – Soutien entre membres autour de la réalisation du Projet.
    • Communiquer :
    • Définir et concevoir des contenus en adaptant la forme au public visés.
    • Surveiller et accroître l’«e-réputation» de l’association.

    Modalités :

    Le dispositif « Vie Associative » à l’IGR-IAE met à disposition des membres des associations deux formes d’accompagnement :

    • Parrain/Marraine : Enseignant(e) et/ou personnel administratif de l’IGR-IAE qui est le contact privilégié de l’association afin d’accompagner et soutenir les membres dans la mise en œuvre du Projet.

     

    • Evénement pédagogiques associatifs (obligatoire) :
      • Brain’Assos: Définition du Projet de l’association
      • Echang’Assos(bureau uniquement) : Echanges sur le pilotage de l’association.
      • Révèl’Assos: Communiquer sur la mise en œuvre du Projet

    Prérequis :

    Mobiliser les cours de L3 suivants : Gestion de Projet, Fondement de la stratégie, Politique d’entreprise, Création d’entreprise, Gestion des ressources humaines, Marketing avancé, Psychologie des organisations ; et les séminaires de M1.

Master 2

  • Objectifs

    Comprendre la constitution et le fonctionnement des groupes des sociétés, appréhender les relations juridiques et financières intragroupe, appréhender les opérations de fusion, scissions et apports partiels d’actifs, comprendre la réglementation des OPA-OPE à travers la législation et des illustrations pratiques. Illustrations à l’aide de cas pratiques réels. Ce cours souligne la prise en compte par le droit de la réalité économique du groupe de sociétés

     

    Compétences à acquérir

    Être capable d’analyser et comprendre l’organigramme des groupes de sociétés, maîtriser les principales conventions relatives aux relations juridiques et financières à l’intérieur du groupe (convention omnium, management fees, …), appréhender les opérations de fusion, scissions et apports partiels d’actifs, maîtriser les OPA et les défenses anti-OPA.

    Programme

    – Les groupes de sociétés
    – La protection de l’associé au sein du groupe de sociétés
    – la convention de portage
    – Les relations juridiques et financières intragroupe
    – Les offres publiques d’acquisition : cadre, ramassage en bourse, régime juridique, protections des actionnaires minoritaires, mesures de défenses préventives et réactives anti-OPA
    – Les fusions, scissions et apports partiels d’actifs

    Bibliographie

    – H. Bardet, A. Chavériat et a., Les holdings, guide juridique et fiscal éd Francis Lefèbvre
    – J. Devèze, A. Couret, G. Hirigoyen, Droit du financement, Lamy
    – Chadefaux M., Les fusions de sociétés, Revue Fiducaire, dernière édition

    Pré-requis

    – Droit des sociétés

    Objectifs

    Le cours est destiné à approfondir les connaissances générales. Il doit permettre à l’étudiant d’acquérir les connaissances nécessaires à la pratique de la fiscalité des groupes.

    Il est donc principalement axé sur l’étude des difficultés fiscales. A partir des thèmes majeurs, il est procédé à un examen de la technique fiscale.

    Compétences à acquérir

    Maîtriser la fiscalité des grandes entreprises

    Analyser les conséquences d’un choix en matière fiscale

    Mobiliser ses connaissances de manière transversale

    Programme
    • Aspects fiscaux des opérations de restructuration (fusions, apports partiels d’actifs, scissions, transmission universelle de patrimoine).

    Définitions, aspects juridiques et financiers des opérations de restructuration, le calendrier d’une opération de fusion, incidences de l’application des nouvelles normes comptables, date d’effet des actes de fusion, le régime de droit commun, le régime spécial des fusions.

    • Les groupes de sociétés (rappel des différents régimes et étude des deux régimes de nature exclusivement fiscale : le régime d’intégration fiscale et le régime des sociétés mères et filiales).

    * intégration fiscale : le périmètre d’intégration, les différentes étapes de détermination du résultat, le résultat d’ensemble, l’imposition du résultat d’ensemble, sortie et cessation du groupe, la fiscalité directe locale des groupes, le contrôle fiscal des groupes intégrés.

    * Le régime des sociétés mères et filiales : les conditions pour bénéficier du régime spécial, exonération des produits des filiales.

    • La restructuration dans l’intégration fiscale : étude des principales opérations de restructuration affectant une société intégrée.
    Bibliographie

    Ouvrages des Editions Francis Lefebvre

    Ouvrages des théoriciens du droit (Editions Foucher, Dunod, ,…)

    Documentation administrative

    Revues spécialisées

    Pré-requis

    Connaissances générales en matière de droit fiscal

    Objectifs

    Maîtriser les principes et techniques de contrôle de gestion opérationnel, en les confortant à la réalité des problématiques et des pratiques des entreprises.

     

    Compétences à acquérir

    Etre en mesure de modéliser un système de contrôle de gestion.
    Conduire le changement et la mise en place d’outils de gestion et de pilotage des processus.
    Développer des outils de pilotage dans des contextes spécifiques

     

    Programme

    Chapitre 1 : Mesure de Performance

    Chapitre 2 : Approche et modélisation par les processus.

    Chapitre 3 : Contrôle de Gestion & Amélioration des Processus

    Chapitre 4 : La méthode UVA

    Chapitre 5 : Benchmarking et pilotage de la performance.

    Chapitre 6 : Contrôle de Gestion Bancaire, pilotage des risques et des processus.

     

    Bibliographie

    BOUQUIN H., Le Contrôle de Gestion, 4ème Edition, PUF, 1998.

    DRURY C., Management and Cost Accounting, Chapman & Hall, Third Edition, 1992.

    FABRE P, SEPARI S, SOLLE G, CHARRIER H, Management et contrôle de gestion, DSCG, Manuel et Applications, Dunod, 2007.

    GERVAIS M., Contrôle de Gestion, Economica, 8ème Edition, 2005.

    HORNGREN C.T., DATAR S.M., FOSTER G., Cost Accounting, Pearson, Prentice Hall, Twelfth Edition, 2006.

    LONING H. et PESQUEUX Y., Le contrôle de Getion, Dunod, Paris, 1998.

    LORINO Ph., Le Contrôle de gestion stratégique, Dunod, Paris, 1991.

     

    Pré-requis

    Comptabilité de Gestion – Comptabilité Générale

    Objectifs

    Ce cours s’inscrit dans le nouveau programme de l’épreuve 3 du DSCG. Il donne aux étudiants les compétences et connaissances nécessaire pour élaborer et/ou analyser un business model à l’ère du digital.

    Enrichi d’apports en marketing (traditionnel et digital) et en stratégie, ce cours apporte un éclairage à 360° des questions liées au contrôle de gestion.

    Ancré dans l’actualité économique, il mobilise de nombreux exemples réels d’entreprises privées (industrielles et de services), d’associations et d’établissements publics en offrant une place importante aux services en ligne et nouvelles formes de production (ex : marketplaces, plateformes d’intermédiation, SaaS etc.), en cohérence avec le nouveau programme du DSCG.

     

    Compétences à acquérir

    À l’issue de cette formation, les participants seront capables de :

    Analyser le mode de création de valeur d’une entreprise (business model) ;
    Comprendre les contraintes en matière de rentabilité des activités de services ;
    Proposer des solutions permettant d’y répondre à travers des solutions digitales.

    Programme

    L’analyse d’un Business Model
    La notion de Business model
    Le Business Model Canvas
    L’évolution de la proposition de valeur …
    L’essor des services
    Les enjeux de la rentabilité des services
    … à l’ère du digital
    L’impact du digital sur la distribution et sur l’offre produit
    La communication à l’ère du digital : de l’outbound à l’inbound marketing

    Bibliographie

    Baynast, Lendrevie, Lévy (2017), Mercator 12é édition, Dunod

    Ragaigne, Tahar, Omont, Gond (2019), DSCG 3 Management et contrôle de gestion, Expert Sup, Dunod

    Marrone, Gallic (2018), Le Grand Livre du Marketing digital, Dunod

    Osterwalder, Pigneur (2011), Business Model Nouvelle Génération, Pearson

    Soulez (2018), Le marketing, Les Zooms, Gualino

     

    Pré-requis

    Les étudiants doivent maîtriser les outils classiques du contrôle de gestion et de comptabilité financière, notamment.

     

    Objectifs

    Le cours, dans le cadre de l’UE 3 du DSCG, Management et Contrôle de gestion, vise à proposer des leviers permettant de lier stratégie et contrôle de gestion.

    Le contrôle de gestion doit appréhender les conséquences organisationnelles des stratégies de développement national et international d’une entité aux frontières floues.
Il convient d’identifier les critères de performance globale des organisations qu’elles soient industrielles, commerciales ou de services, marchandes ou non- marchandes (associations, collectivités publiques) et de montrer les liens existants entre performance économique, performance financière et performance sociale et sociétale. Dans ce cadre le contrôle de gestion peut être compris comme une aide au changement organisationnel.

     

    Compétences à acquérir

    La compétence à acquérir doit permettre de réaliser une étude liant le management et le contrôle de gestion.

     

    Programme

    Chapitre 1 : Introduction aux leviers de contrôle

    Chapitre 2 : Architecture du système de contrôle en fonction de la dynamique stratégique

    Chapitre 3 : Les 4 leviers de compétitivité de l’entreprise.

    Chapitre 4 : Les leviers de contrôle de l’organisation : de la politique de la marge au SIRH

     

    Bibliographie

    « The balanced scorecard, translating strategy into action », 1996, Kaplan et Norton, HBS press

    « Performance measurement and control systems for Implementing strategy », 2000, Robert Simons

    Contrôle de gestion, michel gervais, 1999, Economica

    Stratégie de l’entreprise, Michel gervais, Christophe Herriau, 2011, Economica

     

    Pré-requis

    Niveau DCG en contrôle de gestion

    Objectifs

    Après avoir expliqué les enjeux des IFRS et les principales nouveautés conceptuelles, nous présentons les principales normes en analysant leur contenu et en soulignant les difficultés d’application. Cela doit permettre aux étudiants de construire et lire les états financiers consolidés en IFRS. A chaque fois, nous indiquons les principales divergences avec le référentiel français.

     

    Compétences à acquérir

    Maîtrise du référentiel IFRS

     

    Programme

    Introduction – Les enjeux des IFRS, les nouveautés conceptuelles, les intérêts et limites de ce nouveau référentiel (IFRS 1, 13)

    Chapitre 1 – Les actifs corporels et incorporels (IAS 2, 16, 17, 20, 23, 36, 38, 40 et IFRS 3)

    Chapitre 2 – Les Instruments financiers (IAS 32, 39 et IFRS 7)

    Chapitre 3 – Les états financiers IFRS (IAS 1, 7, 8, 10, 28, 33 et IFRS 1, 5, 8, 10, 11)

    Chapitre 4 – Autres normes (IAS 11, 18, 19, 21, 37 et IFRS 2)

     

    Bibliographie

    · Mémento IFRS, Ed. F. Lefebvre.

    · L. Touchais, « Comptabilité internationale : IAS et IFRS », Economica, 2015.

    · Revue fiduciaire comptable

    · www.focusifrs.com

     

    Pré-requis

    Comptabilité financière.

    Consolidation.

    Objectifs

    L’expert-comptable est confronté à l’utilisation des progiciels de gestion chez ses clients ou dans son cabinet. Il tire avantage d’une vision globale de ces outils, d’une formation aux concepts qui lient système d’information et gestion d’entreprise, et d’une initiation concrète sur ordinateur au progiciel de gestion d’entreprise leader du marché.

    Aussi ce programme permet aux participants de :

    – Comprendre l’intégration des différentes fonctions de l’entreprise ;

    – Savoir faire face à l’augmentation constante des volumes de données à traiter, à la multiplication des sources d’information ;

    – suivre les données dans une base, de la saisie aux extractions permettant de mesurer et d’analyser la performance à tout niveau, depuis le reporting d’un département d’entreprise ou d’une activité jusqu’aux tableaux de bord de pilotage ;

    – Manipuler le leader des progiciels de gestion intégrés, SAP ERP, en réalisant un flux complet de la commande fournisseur au décaissement, ainsi qu’un flux de déversement de charges venant de comptabilité financière dans des centres de coûts; observer ainsi le partage des tâches entre différents intervenants dans le flux.

    Programme

    1. Un système d’information autour de bases de données

     

    2. Les progiciels de gestion intégrés

    Les grandes fonctions de l’entreprise → les principaux modules des ERP

    Enterprise Ressources Planning (ERP) : Concept ; Editeurs (SAP, Oracle, Sage, Infor, Microsoft,

    Cegid…) ; fonctions ; exemples d’utilisation en entreprise ; bibliographie

    Les applications de l’éditeur SAP

     

    3. Application pratique au travers de SAP ERP

    Connexion à un serveur SAP, navigation, les données de base des flux commerciaux :

    structure du client, structure du fournisseur ; créer un fournisseur.

    Les structures organisationnelles ; identifier les différentes hiérarchies utilisables sous SAP ERP, différentes formes de données de structure : périmètre analytique, société, division, centre de coûts, poste de travail, centre de profit, organisation d’achat, organisation commerciale, canal de distribution… ; créer un centre de coûts, l’insérer dans une hiérarchie.

    Les données de base pour la planification et l’exécution de la production ; fiche article, nomenclature article, gamme ; créer un article dans un contexte industriel.

    Opérations relatives au calcul analytique des supports de coûts : identifier les natures comptables, comptabilité des natures comptables ; hiérarchie de centres de coûts ; analyse du compte de résultat; calcul de coût de revient; écarts pré-budget/réel ; créer des natures comptables primaires et secondaires pour l’allocation de coûts, pré budgétiser des natures comptables, créer un type d’activité, pré budgétiser un type d’activité, suivre le chargement et le déchargement d’un centre de coût.

    Vue d’ensemble de la logistique achat : enregistrements associés à un flux complet, de la commande fournisseur au décaissement : fiche article, fournisseur, consultation du stock initial de produit commercialisable, création d’une demande d’achat, création d’une commande, entrée de la marchandise commandée en stock, consultation du stock après livraison, écriture comptable relative à cette entrée en stock, comptabilisation de la facture fournisseur, contrôle de la facture, utilisation d’un compte banque, paiement de la commande, affichage de l’écriture de paiement.

     

    Bibliographie

    Aldon Jean, Juca Maxime (2010), Cegid découverte d’un PGI, FontainePicard

    Blondel François (2009), Bien gérer avec un ERP. Synergie entre supply chain, production, finance et RH, Dunod

    Boucard A., Glineur Y., Petitbon T., Thia S. (2013), SAP Business Objects Web Intelligence (WebI) BI4, ENI.

    Deixonne J.Luc (2011), Piloter un projet ERP. transformer et dynamiser l’entreprise par un système d’information intégré et orienté métier, Dunod, 3e éd.

    Fantini Sébastien, Gavand Franck (2013), SQL Server 2012 et SharePoint 2010 pour la Business Intelligence. Mettez en place votre portail décisionnel, ENI

    Jouffroy Philippe (2010) ERP. Méthode pratique de mise en oeuvre pour PME et PMI, Eyrolles

    Laudon K., J. Laudon, E. Fimbel, S. Costa (2010), Management des systèmes d’information, Pearson, 10e éd.

    Martial Isabelle (2013) Comptabilité financière SAP ERP, ENI.

    Tomas J.L. (2007), ERP et PGI Sélection, méthodologie de déploiement et gestion du changement. Les clés du succès, les facteurs de risques, Dunod, 5e éd.

    Vogel Andreas, Kimbell Ian (2006), My SAP ERP pour les nuls, First Interactive

     

    Pré-requis

    sensibilisation aux bases de données ; pratique usuelle de l’informatique

    Méthode d’évaluation

    Dossier projet SAP

     

    Objectifs

    Connaître et comprendre les règles relatives au droit des restructurations (délocalisation, fusion, absorption, externalisation, réorganisation, transfert d’activité, licenciements pour motif économique, plan de sauvegarde de l’emploi, information/consultation des représentants du personnel, droits des salariés)

    Compétences à acquérir

    Apporter des réponses concrètes et opérationnelles aux nombreuses questions posées en droit des restructurations

     

    Programme

    – Cadre juridique d’une restructuration

    – Les restructurations emportant transfert d’entreprise

    – Information et consultation des représentants du personnel

    – Les licenciements pour motif économique

    – La restructuration de l’entreprise en difficulté

     

    Bibliographie

    A.Cormier Le Goff et E.Bénard, Les restructurations – Aspects juridiques et pratiques, éd.Wolters Kluwer.

    P.Morvan, Restructurations en droit social, éd.LexisNexis.

     

    Pré-requis

    Maîtrise des relations individuelles et collectives de travail

    Maîtrise du droit des entreprises en difficulté

    Objectifs
    • Connaître les clés des techniques de management et des techniques juridiques pour la transmission des sociétés.
    • Préparer les étudiants au DSCG.

    Des focus sont portés sur :

    • la préparation de l’opération avec le droit des contrats,
    • les aspects managériaux et réseaux dédiés,
    • la fiscalité de la cession des entreprises individuelles et des sociétés,
    • les techniques de donation.

     

    Compétences à acquérir
    • connaître les outils et techniques juridiques afin de pouvoir discuter dans sa pratique professionnelle, avec des avocats et juristes,
    • maitriser les concepts fondamentaux,
    • être capable de se poser les bonnes questions face à une opération juridique comme une transmission.
    • savoir rédiger une consultation avec les codes du DSCG.
    Programme

    INTRODUCTION GENERALE

    PARTIE I  – L’ETAT DES LIEUX DE LA TRANSMISSION – REPRISE

    SECTION I –  L’ANALYSE DES ÉTUDES SUR LE PROCESSUS

    § 1 – L’importance du facteur humain

    § 2 – Quels acteurs dans un dossier de reprise?

    § 3 – Le particularisme financier et structurel du marché

    SECTION II –   DES ILLUSTRATIONS

    § 1 – Les reprises de fonds de commerce

    § 2 – La transmission familiale

    § 3 – les conditions d’une reprise réussie

     

    PARTIE II – LES ELEMENTS JURIDIQUES

    SECTION I – L’INGÉNIERIE JURIDIQUE AU SECOURS DE LA PÉRENNITÉ DE L’ENTREPRISE

    § 1 – Les techniques

    § 2 – Une fiscalité de moins en moins pénalisante

    SECTION II – LA   CONCLUSION DE LA CESSION

    § 1 – Le consentement des parties

    § 2 – La conduite des négociations

    § 3 – La rupture des négociations

     

    PARTIE III – LA TRANSMISSION ONEREUSE DE L’ENTREPRISE 

    SECTION I –   LA CESSION DE L’ENTREPRISE INDIVIDUELLE

    § 1 – Les particularités liées au fonds de commerce

    § 2 – La préparation

    § 3 – Le coût de la cession

    SECTION II – LA PREPARATION DE LA VENTE DE LA SOCIETE PAR L’ACHETEUR

    § 1 – L’incitation à faire requalifier la société à vendre

    § 2 – La décision de constituer une holding de rachat

    SECTION III – LA PREPARATION DE DE LA VENTE DE LA SOCIETE PAR LE VENDEUR

    § 1 – L’intérêt de la préparation

    § 2 – Les modalités de la préparation

     

    PARTIE IV – LA TRANSMISSION GRATUITE DE L’ENTREPRISE

    Chapitre I –  La préparation de la transmission gratuite

    Section I –  les motifs de la préparation

    § 1 – La pérennité de l’entreprise

    § 2 – La cohésion de la famille

    Section II – les modalités de la préparation

    § 1 – Le recours aux sociétés patrimoniales

    § 2  – Le recours aux actions de préférence

     

    Chapitre II – La réalisation de la transmission gratuite

    Section I – Les techniques juridiques

    § 1 – La typologie des donations de titres

    § 2 – La teneur des donations de titres

    Section II – Le coût fiscal

    § 1 – Le coût fiscal standard

    § 2 – Le coût fiscal optimisé

     

    Bibliographie

    AFE, Agence France entrepreneur, Créer ou reprendre une entreprise, Méthodologie et guide pratique, Eyrolles, Les Éditions d’organisation,  24 éme édition.

    BOULAIRE, « Reprendre une entreprise, parole d’entrepreneur », Eyrolles, 2010

    CRA, Transmettre ou reprendre une entreprise, éditions PRAT, 2016

    DUPLAT C-M., « Reprendre ou céder une entreprise », col. Guid’utile, Vuibert, 2ème éd, 2007, 190p.

    DESCHAMPS, PATUREL, «  Reprendre une entreprise…saine ou en difficulté », dernière édition,

    LBO, Dossiers pratiques, Francis Lefebvre, 2012

    Mémento transmission d’entreprise, Francis Lefebvre, dernière édition

    Ouvrage collectif sous la direction de BOUVIER X., « Reprendre une entreprise », Les échos.fr, Nathan, 2009, 256 p.

    Ouvrage collectif sous la dir. Louise Cadieux, Le duo cédant repreneur, Presse universitaire du Québec, 2011.

    PAPIN, Stratégie pour la création d’entreprise, Création- Reprise – Développement, Dunod

    PICHARD, Transmission d’entreprises, 2013

    SAINT AMAND, Pactes d’actionnaires et engagements Dutreuil, Dossiers pratiques, Francis Lefebvre, 2012

    TARIANT, L’essentiel de la reprise d’entreprise, Eyrolles,  2014

    TARIANT, Reprendre une entreprise, Eyrolles, 6éme éd., 2014

    THIOLLET, « Créer ou reprendre un commerce », Vuibert, 2ème éd., 2007, 211p.

    Transmission d’entreprise, les guides de gestion, groupe revue fiduciaire, 3 ème édition.

    TRIQUERE C., « Reprendre une entreprise », Studyrama,  2008, 211 p.

    Spécifique préparation DSCG (dernière édition)

    Gestion juridique, fiscale et sociale, Manuel et applications, JM Do Carmo Silva, DUNOD,

    Gestion juridique, fiscale et sociale, L’essentiel en fiches  Véronique ROY, Hervé Jahier, Dunod

    Gestion juridique, fiscale et sociale, cas pratiques, DUNOD

    Le meilleur du DSCG, Sup Foucher

    Les fiches corroy, DSCG

    Pré-requis

    Connaissances en droit :

    – sociétés,
    – fiscal,
    – contrats.

  • Objectifs

    Actualisation de l’état du droit relatif aux notions et thèmes figurant dans les programmes du DCG et du DSG. Rappel des notions utiles pour la qualification des faits (clé pour distinguer vol, escroquerie et abus de confiance, clé pour distinguer abus de confiance et banqueroute par détournement d’actif…) et pour l’identification des responsabilités pénales (personne physique et personne morale, co-auteurs, complices et receleurs).

     

    Compétences à acquérir

    Identifier le problème juridique soulevé, donner une qualification pénale aux faits, identifier les auteurs d’un schéma délinquant complexe, acquisition du vocabulaire juridique et judiciaire utile.

    Programme

    Les distinctions entre les infractions, le rôle du procureur de la République et ses liens avec le commissaire aux comptes, la prescription des infractions, le vol, l’escroquerie, l’abus de confiance, le recel, la complicité, l’abus des biens sociaux.

    Bibliographie

    Jean-Christophe CROCQ, « guide des infractions », éditions Dalloz

    Pré-requis

    Connaissance des notions de procédure pénale, de droit pénal général et de droit pénal spécial exigées aux épreuves du DCG et du DSCG.

    Objectifs

    Préparer les étudiants à l’épreuve de l’UV 1 du DSCG en faisant des révisions.
    Les étudiants doivent être capables de rédiger une consultation à l’instar de ce qui se fait au national.

    Compétences à acquérir

    Maitrise des concepts
    Maîtriser la technique de la consultation écrite type DSCG.

    Programme

    A- LA METHODOLOGIE
    B – LES SUJETS DSCG
    C – L’ORGANISATION DES REVISIONS
    D – LES REVISIONS :
    DROIT GÉNÉRAL DES CONTRATS
    DROIT SPECIAL DES CONTRATS
    DROIT DE LA CONCURRENCE
    LES AUTRES GROUPEMENTS
    DROIT DES SOCIETES ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ENTREPRISE
    Rappel sur les principales sociétés : SARL + SAS + SA
    Transformation
    Financement de l’entreprise: dont augmentation de capital
    Pour chaque thème, nous procédons de la sorte : fiches des rappels de cours + Cas pratiques

     

    Bibliographie

    (utilisez les dernières éditions)

    OUVRAGES GENERAUX (ENSEMBLE DU PROGRAMME)

    Gestion juridique, fiscale et sociale, Manuel et applications, JM Do Carmo Silva, DUNOD,

    Gestion juridique, fiscale et sociale, Manuel, collectif, Sup Foucher, DUNOD,

    Gestion juridique, fiscale et sociale, Manuel et applications et corrigés, collectif, Nathan

     

    Droit des sociétés

    Cozian, Viandier, Deboissy, Litec,

    Manuel et applications, France Guiramand et Alain Héraud, DECF, Dunod

    Résumés

    Gestion juridique, fiscale et sociale, 2014/2015, L’essentiel en fiches Véronique ROY, Hervé Jahier, Dunod

    Le meilleur du DSCG, Sup Foucher

    Cas spécifiques au DSCG

    Gestion juridique, fiscale et sociale, cas pratiques, DUNOD

    Les fiches corroy, DSCG

    Pré-requis

    Connaissances en droit :

    • des contrats,
    • des sociétés,
    • transmission d’entreprises.

    Objectifs

    Le cours est exclusivement axé sur l’approfondissement des connaissances en matière de gestion fiscale.

     

    Compétences à acquérir

    Maîtriser les problématiques fiscales en préparation du DSCG

     

    Programme

    la fiscalité internationale :

    . Territorialité de l’impôt sur le revenu :
    . Territorialité de l’impôt sur les sociétés :
    – Principe d’imposition des entreprises exploitées en France (entreprises visées, dérogations ou atténuations, situation des entreprises françaises implantées à l’étranger, mesures destinées à lutter contre l’évasion fiscale internationale)

    – Notion d’entreprise exploitée en France ou hors de France (critères applicables en l’absence de convention, critères conventionnels)

    – Détermination du bénéfice imposable en France

    . Incidence des conventions internationales

     

    entreprise et administration fiscale

    – l’agrément fiscal
    – le rescrit
    – le contrôle fiscal (la vérification de comptabilité, l’examen de la situation fiscale personnelle, les sanctions)

    . le compte courant d’associés

    . le régime fiscal des associations

    N.B. : d’autres thèmes liés à l’actualité fiscale sont susceptibles d’être examinés

     

    Bibliographie

    Ouvrages des Editions Francis Lefebvre

    Ouvrages des théoriciens du droit (Editions Foucher, Dunod, ,…)

    Documentation administrative

    Revues spécialisées

     

    Pré-requis

    Maîtrise de la fiscalité des grandes entreprises

    Objectifs

    Être capable d’analyser la nature et la gravité des difficultés d’une entreprise
    Connaître les principaux outils de prévention et de traitement des difficultés
    Être en mesure de concevoir et de mettre en œuvre une stratégie managériale et juridique adaptée aux difficultés
    Conseiller utilement le dirigeant de l’entreprise en difficulté, notamment à l’égard des risques qu’il est susceptible de prendre en présence d’une procédure collective

     

    Compétences à acquérir

    – Juridiques : outils de prévention des difficultés (Information, alerte, négociation), outils de traitement des difficultés (sauvegarde, redressement, liquidation)
    – Managériales : analyse des difficultés, conception de stratégies judiciaires, préparation des mesures de restructuration

     

    Programme

    – Les entreprises en difficulté : analyse des difficultés, mesures de restructuration
    – La prévention des difficultés : information comptable, alerte, procédures de négociation (mandat ad hoc, conciliation)
    – Le traitement des difficultés : sauvegarde, redressement, liquidation
    – La responsabilité des dirigeants face aux difficultés de l’entreprise

    Bibliographie

    Manuels DSCG UE1, épreuve de synthèse juridique fiscale et sociale, Dunod ou Foucher

    Pré-requis

    Notions de base en comptabilité, gestion et droit

    Objectifs

    Sensibiliser les étudiants à la démarche d’audit dans le secteur non marchand

     

    Compétences à acquérir

    Audit – fiscalité associative

     

    Programme

    Présentation du secteur et de ses particularités (1h)

    Principales particularités fiscales, comptables et réglementaires du secteur (1h)

    Mise en œuvre de la mission d‘audit (1h)

    Autres interventions spécifiques (1h)

     

    Bibliographie

    Guide de la Compagnie des Commissaires aux comptes sur la mission du commissaire aux comptes dans le secteur non marchand

     

    Pré-requis

    aucun

    Objectifs

    Amener les étudiants à pouvoir lire et construire des comptes consolidés.
    Indiquer les principales divergences entre le référentiel français et le référentiel IFRS.
    Savoir lire des états de synthèse consolidés et en dégager les principaux indicateurs financiers groupe.

    Programme

    Chapitre 1 – Le périmètre de consolidation
    Chapitre 2 – Les méthodes et techniques de consolidation
    Chapitre 3 – Les retraitements de consolidation
    Chapitre 4 – L’écart d’acquisition, l’écart d’évaluation et les variations de périmètre
    Chapitre 5 – Information financière, diagnostic et évaluation des groupes

    Bibliographie

    · G. Langlois, M. Friederich, A. Burlaud, « Comptabilité approfondie », Foucher.
    · Mémento Francis Lefebvre, « Comptes consolidés ».

    Pré-requis

    comptabilité financière,
    comptabilité des sociétés, des fusions et opérations assimilées.

    Objectifs

    Maîtriser les opérations de concentration d’entreprises et particulièrement les apports d’actifs et fusions

     

    Compétences à acquérir

    Techniques juridiques, analyse financière et cadre fiscal

    Programme

    Le cadre réglementaire des fusions
    L’analyse de la fusion
    Les aspects comptables et fiscaux
    Le traité de fusion, l’annexe, le commissaire à la fusion
    Le nouveau règlement ANC 2017-01

     

    Bibliographie
    /
    Pré-requis

    Maîtrise des techniques comptables

    Objectifs

    Etudier les techniques de gestion de la trésorerie pour optimiser la gestion des flux et des risques. Etudier les techniques de gestion du risque de change.

     

    Compétences à acquérir

    Capacité à prévoir et gérer les flux de trésorerie, à optimiser la gestion de trésorerie en date de valeur. Savoir analyser les risques financiers internationaux (taux et change) et les gérer

    Programme

    – Introduction : Evolution de la trésorerie dans l’entreprise

    – Rôle du trésorier et environnement de la trésorerie

    – Détermination de la trésorerie et prévisions

    – Gestion de la trésorerie en dates de valeur

    – Audit de la trésorerie et optimisation

    – Gestion des risques par le trésorier :

     

    Mesure et gestion traditionnelles du risque de change

     

    Options et gestion du risque de change

     

    Conclusion : Les nouveaux métiers du trésorier

     

    Bibliographie

    BELLIER, A : Gestion de la trésorerie, Economica,

    FONTAINE P. : Gestion financière internationale, Dalloz

    GAUGAIN, M., SAUVEE-CRAMBERT, R : Gestion de la trésorerie, Economica/AFTE,

    LA BRUSLERIE (De), H et ELIEZ, C : Trésorerie d’entreprise, gestion des liquidités et des risques, Dalloz – Gestion

    SIMON Y. : Finance internationale, Economica,

     

    Pré-requis

    Connaissances en économie et analyse financière

    Objectifs

    Présentation des divers montages financiers réalisables pour les entreprises cotées ou non.

     

    Compétences à acquérir

    Capacité d’analyse et sens critique sur le choix d’un montage financier par rapport à une situation donnée de fusion ou d’acquisition d’entreprise

     

    Programme

    Les fusions acquisitions

    • Les aspects stratégiques
    • Les aspects financiers
    • Les opérations à effets de levier
    • Les offres publiques

    Les opérations de restructuration

    • Scission, apport partiel d’actif, spin-off et split-off
    • L’introduction en bourse
    • Le retrait de la cote
    • La defeasance
    • La titrisation

    Ethique et gouvernement d’entreprise

    • La définition du gouvernement d’entreprise

    Bibliographie

    « DSCG 2 », Dunod, Foucher, Nathan, dernière édition
    « Finance d’entreprise », Quiry, Le Fur, Vernimmen, Dalloz, dernière édition

    Pré-requis

    Master 1 CCA – connaissances stratégiques et financières

    Objectifs

    The goal of the course is to broaden your knowledge and mastery of business English by studying news related to accounting and the economy.

    Compétences à acquérir

    The goal will be to improve your ability to speak, understand (read and listen), and write. You will be expected to carry out analyses of business documents, articles, and audio-visual documents and to be able to present and debate them, as well as write reports and synthesis summaries.

     

    Programme

    1) Consequences of Brexit on financial instutions

    2) Trumponomics

    3) Tax dodging and tax havens

     

    Bibliographie

    For grammar references :

    Advanced Grammar in Use, Martin Hewings, Cambridge University Press, third edition (book, ebook or app available)

     

    Pré-requis

    CEFR Levels: B2-C1

 

Pré-requis

Accès en première année
Accès sélectif, être titulaire d’une Licence 3 : CCA, Gestion, Economie-Gestion, DCG et cursus jugé équivalent : dossier, entretien, score IAE-Message (dispense Score IAE-Message pour les étudiants DCG mais fortement recommandé)

Désormais, les résultats au Score IAE-Message sont valables pour une durée de 3 rentrées universitaires. (les scores passés avant 2017 étaient valables pour 2 rentrées universitaires).

Accès en deuxième année
Étudiant non IGR-IAE Rennes : niveau Bac +4 mini, évaluation dossier, Score IAE-Message et entretien.

Etudiants internationaux

  • Les étudiants doivent postuler sur la plateforme de candidatures de l’Université de Rennes 1, voir ci-dessous.
  • Des frais différenciés selon les nationalités des étudiants sont en vigueur à l’Université de Rennes 1. Les frais d’inscription pour ces étudiants étudiants étrangers francophones sont de 243 € (étudiants européens) ou 950 € (non-européens).
  • Les étudiants étrangers doivent avoir un niveau de français justifiant d’un niveau B2 justifié par un test officiel (TEF, TCF, DELF/DALF…).
  • Les étudiants étrangers résidant dans un pays disposant d’un centre de passage IAE Message listé ici doivent soumettre un score IAE Message de moins de trois ans.

 

Nous Contacter