Master Finance, parcours Analyse & Stratégie Financière

Chargée de mission
Chrystèle ALIX-PELTOT
Tél. 02 23 23 46 49

Assistante pédagogique
Coralie MORLAT
Tél. 02 23 23 31 51


 

Ouverture du serveur
13 février 2021

Date limite de candidature
19 avril 2021

Entretiens individuels M1 et M2
10-11-12-17 et 18 mai 2021

M1 : entretiens entre le 27 mai et 3 juin (sous réserve)


 

Rentrée à l’IGR-IAE Rennes
Master 1 : 13 septembre 2021

Master 2 : 13 septembre 2021

 

Code RNCP : 35913

Code formation : 13531391

 

En savoir plus sur l’alternance : https://formation-continue.univ-rennes1.fr/alternance

Le Master Finance Analyse et Stratégie Financière (ASF) vise à former des cadres de haut niveau spécialisés en analyse financière et en évaluation d’entreprise, et capables d’allier les techniques de la stratégie et de l’ingénierie financière.

En alternance, ce Master est un excellent moyen de mettre en pratique les enseignements vus en cours et d’acquérir une expérience concrète en entreprise.

Il intègre également 3 certifications proposées aux étudiants : AMF, Bloomberg, CFA

AMF-Bloomberg-CFA

Il offre une combinaison de compétences permettant aux étudiants de choisir principalement entre deux voies d’orientations à l’issue du diplôme, selon leurs préférences :

  • en banque sur des métiers d’analyste crédit, de chargé d’affaires entreprises/LBO/Financements structurés…
  • dans des sociétés de capital-investissement, des cabinets de Fusion/Acquisition, des cabinets de conseil et d’audit sur des métiers d’analyste, de chargé d’étude ou de conseils…

A partir d’une combinaison de connaissances avancées, cette formation vise à former les étudiants aux métiers de Corporate Finance. L’accent est mis sur deux champs de compétences complémentaires : l’analyse financière et l’évaluation d’entreprise, et les techniques relatives aux opérations de haut de bilan (Fusion/Acquition, LBO, structuration), dans un environnement international, leur offrant ainsi une solide maîtrise des concepts, réflexions et outils opérationnels requis dans ces domaines.

Face à des structures de groupes de plus en plus dynamiques, des instruments de financement, juridiques et fiscaux qui se diversifient et se complexifient, ce programme répond à une demande sans cesse croissante de la part des banques, des sociétés de capital-investissement, des cabinets de conseils et d’audit et des entreprises.

 

Les atouts du parcours

 

Un avantage déterminant : 3 certifications professionnelles intégrées au Master : AMF, Bloomberg, Certification professionnelle CFA

  • la certification AMF (Autorité des Marchés Financiers)
    Les étudiants du master 2 Finance ont l’obligation de passer la certification de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Cette possibilité est offerte aux étudiants grâce au soutien de la Fondation IGR-IAE. Cette certification :
    « Concerne tous les Prestataires de Services d’Investissement (PSI) donc banques, assurances, sociétés de gestion financière, qui doivent donc s’assurer que leurs employés ou personnes agissant pour leur compte disposent des qualifications et de l’expertise nécessaires ainsi que d’un niveau de connaissances suffisant pour exercer leurs services.  Elle recouvre les connaissances réglementaires minimales à acquérir par les collaborateurs exerçant les fonctions clés (négociateur, vendeur, analyste financier, gérant, responsable des fonctions de la compensation et du post-marché, responsables du contrôle et de la conformité (RCSI et RCCI) ».

 

  • la certification Bloomberg (Bloomberg Market Concept) avec le Bloomberg Institute
    Grâce à notre salle de marché dotée de terminaux Bloomberg, il vous est possible grâce à une formation en ligne (environ 10h) de passer la certification Bloomberg Market Concepts (BMC), certification reconnue internationalement.  Le coût de cette certification est pris en charge par l’IGR-IAE.
    La certification Bloomberg (Bloomberg Market Concepts –BMC ) est un cours de formation en ligne (E-learning) de 8 heures à rythme libre qui offre une introduction visuelle aux marchés financiers. BMC se compose de plusieurs modules :
    –   Economic Indicators : Surveillance et prévision du PIB…
    –   Currencies / commodities: Historique et mécanique des marchés de devises ; risque de change…
    –   Fixed Income : Comprendre le marché obligataire, la fixation du taux d’intérêt…
    –   Equities : Calculer la performance d’un indice boursier ; Analyser la volatilité…
    Des QCM permettent de valider les acquis puis les modules et d’obtenir ainsi à l’issu de cette formation, la certification Bloomberg, atout intéressant pour valoriser votre CV.Les avantages de la certification ? Les terminaux Bloomberg sont utilisés par tous les opérateurs et analystes de marché. Très peu d’écoles permettent à leurs étudiants de passer la certification Bloomberg grâce à une salle de marchés.
    A ce jour, seules quelques grandes écoles et quelques Master offrent cette possibilité aux étudiants. Cette certification peut être évidemment un élément important de différenciation lors de l’insertion professionnelle.

 

  • Une préparation à la certification en finance CFA level 1
    – Le CFA®, Chartered Financial Analyst est sans aucun doute la certification professionnelle internationale en Finance la plus renommée tant en banque qu’en entreprise. Réussir le 1er des 3 niveaux dès la fin de votre M2 Finance constitue un atout considérable qui vous différenciera et vous donnera un avantage déterminant lors de vos recrutements. Seuls 2 autres Masters Finance et les 5 meilleures grandes écoles en France intègrent une préparation au CFA level 1.- Le Master Finance de l’IGR-IAE vous propose ainsi 2 semaines complètes de préparation en M1 et M2. Ces préparations sont accessibles quelle que soit la spécialité choisie en Master 2 Finance : Analyse et Stratégie Financière, Audit-Gestion des Risques et des Actifs, Trésorerie, Advanced Studies and Financial Research.

La réussite à l’examen implique un travail sérieux (environ 200h) auquel le Master Finance vous prépare dans les meilleures conditions pour maximiser vos chances de réussite à l’examen de juin ou décembre.

Un avantage concurrentiel indéniable, une offre unique en France, qui viennent confirmer la qualité du Master Finance de l’IGR-IAE.

 

Les deux semaines de préparation à la certification CFA sont réparties entre le M1 et le M2 avec les contenus suivants :

Master 1 Finance :

  • Ethical and Professional Standards
  • Quantitative Methods
  • Financial Statement Analysis
  • Economics
  • Derivatives Investments
  • Alternative Investments

 

Master 2 Finance :

  • Financial Statement Analysis
  • Fixed Income
  • Equity Investments
  • Corporate Finance
  • Portfolio Management
  • Alternative Investments
  • Review

 

L’IGR-IAE vous propose en plus de ces deux semaines, un accompagnement via une plateforme de formation en ligne (Barchen) ainsi que l’ouvrage Réussir le CFA Level 1 écrit par Christine Verpeaux (Ensae, CFA, PRM) qui dispensera plusieurs modules lors de ces deux semaines de révisions.

Examen en juin ou décembre 2021
L’inscription à l’examen du CFA se fait directement auprès du CFA Institute (coût variable selon la date d’inscription : environ 1000 euros).

 

 

La formation dispose de partenariats étroits avec le monde professionnel : 50% des enseignements sont assurés par des professionnels aux compétences pointues dans leur domaine de spécialité.

 

Ce Master est adossé à une recherche de pointe en Finance : Corporate finance, gestion des risques, gestion de portefeuille, gouvernance… Les enseignants universitaires sont tous membres du Laboratoire de Recherche CREM (UMR CNRS).

 

De nombreux projets et études de cas sont animées conjointement par les praticiens et universitaires permettant ainsi aux étudiants de mettre en œuvre les acquis théoriques, et d’en mesurer la dimension stratégique opérationnelle (projet de simulation d’opérations de croissance externe, chrono-diagnostic…)

 

Une forte internationalisation est intégrée au cursus :

  • Double Diplôme MBA Comptabilité Université Laval (Québec)/M2 ASF. Les étudiants ayant obtenu leur Master 1 Finance à l’IGR-IAE ont la possibilité d’aller suivre leur seconde année de Master à l’Université Laval et de valider le double diplôme.
  • Cours en anglais, conférences enseignants étrangers, préparation et passage du TOEIC.

 

Des conférences métiers et témoignages sont organisés régulièrement au cours de la formation afin de créer un espace d’échanges et de partages d’expériences entre les étudiants et le réseau des diplômés du Master.

 

Une insertion professionnelle rapide : plus de la moitié des étudiants embauchés à l’issue de leur Master.

Quels métiers ? Quels secteurs d’activité ?

Les fonctions exercées sont nombreuses et couvrent un large spectre de métiers : Chargé d’affaires entreprises, Chargé d’affaires LBO, Analyste financier, Analyste crédit,  Analyste risque, Analyste capital investissement, Analyste fusions acquisitions, Analyste financement structuré, Credit manager, Conseiller en reprises transmissions, Conseil en stratégies financières, Spécialiste en communication financière, Audit…

Les résultats de l’enquête 2020 montrent que :
  • 100% de la promotion de 2019 étaient en activité au 1er mars 2020
  • 94% étaient en CDI
  • avec un salaire annuel moyen brut de 38 353 € avec primes
  • 65% des diplômés ont obtenu leur premier emploi durant ou à l’issue de leur stage

Le Master Finance s’effectue en 2 ans.

Le Master 1, en tronc commun, délivre les fondamentaux en finance d’entreprise et de marchés et en gestion bancaire, permettant de choisir de façon éclairée sa spécialité de master 2. Pour satisfaire tous les profils, le master 1 Finance peut être effectué en formation initiale ou en alternance.

Le Master 2 permet de se spécialiser dans le parcours Analyse et Stratégie Financière.

 

Master 1

  • Objectifs

    Réaliser l’analyse transversale d’une entreprise (non cotée en bourse) ou d’une organisation à but non-lucratif (association, ONG etc…) en appréciant sa santé financière, ses perspectives stratégiques en vue de déboucher sur une analyse prospective de son business model ….

    Proposer la rédaction en français d’un due diligence sur un format professionnel (diagnostic-proposition)

     

    Compétences à acquérir
    • Analyser globalement une entreprise ou une organisation
    • Proposer des pistes d’amélioration, des axes de développement par l’étude de scénarios

     

    Programme

    Durée de travail présentielle limitée: 20 h réparties sur 2 journées et demie

    Rédaction d’un rapport (10-15 pages) par groupe (5-6 étudiants) à rendre au terme des 20h de travail  

    Un enseignant référent par groupe

     

    Pré-requis

    Connaissances en stratégies et analyse financière

    Ethical and Professional Standards

    • Le programme est défini par CFA-Institute à partir des lectures suivantes

    Reading 1 :  Ethics and Trust in the Investment Profession by Bidhan L. Parmar, PhD, Dorothy C. Kelly, CFA, and David B. Stevens, CIMC, CFA

    Reading 2 : Code of Ethics and Standards of Professional Conduct Standards of Practice Handbook, Eleventh Edition

    Reading 3 : Guidance for Standards I–VIIStandards of Practice Handbook, Eleventh Edition

    Reading 4 : Introduction to the Global Investment Performance Standards (GIPS)

    Reading 5 : Global Investment Performance Standards (GIPS)STUDY SESSION1

    • Quantitative Methods
    • Financial Statement Analysis :
    • Apprendre les états financiers : bilan, compte de résultat, compte de trésorerie, registre d’actionnaires

    Reading 21 : Financial Statement Analysis: An Introduction by Elaine Henry, PhD, CFA, and Thomas R. Robinson, PhD, CFA

    Reading 22 : Financial Reporting Standards by Elaine Henry, PhD, CFA, Jan Hendrik van Greuning, DCom, CFA, and Thomas R. Robinson, PhD, CFA

    Reading 23 : Understanding Income Statements by Elaine Henry, PhD, CFA, and Thomas R. Robinson, PhD, CFA

    Reading 24 : Understanding Balance Sheets by Elaine Henry, PhD, CFA, and Thomas R. Robinson, PhD, CFA

    Reading 25 : Understanding Cash Flow Statements by Elaine Henry, PhD, CFA, Thomas R. Robinson, PhD, CFA

    • Economics
    • Derivatives Investments
    • Alternative Investments

    Objectifs :
    • Introduire les étudiants à l’économétrie des données en coupe instantanée et des données de panel
    • Initier les étudiants aux estimations des moindres carrés ordinaires, aux modèles à effets fixes et à effets aléatoires
    • Ce cours est accompagné d’une série d’exercices sur l’économétrie appliquée à la finance avec des applications concrètes sur le logiciel R.
    Compétences à acquérir :

    A la fin de c cours, les étudiants seront capables :

    • De manipuler et de lire le contenu d’une base de données à l’aide du logiciel R et Excel
    • De modéliser des phénomènes économiques et financiers et de les interpréter
    Programme :

     

    Chapitre 1 : introduction au modèle de régression en coupe instantanée : estimateur des moindres carrés ordinaires

    Chapitre 2 : économétrie des données de panel : modèles à effets fixes et aléatoires

    Bibliographie :

    Économétrie : cours et exercices corrigés / Régis Bourbonnais

    Économétrie / William Greene

    Pré-requis :

    Notions en mathématiques, algèbre linéaire, statistiques descriptives et en probabilités

    Objectifs

    L’objectif du cours est de permettre aux étudiants une familiarisation avec les produits dérivés comme outils de gestion du risque.

    Compétences à acquérir
    • A l’issue du cours, les étudiants doivent savoir :
      • Définir les principaux produits dérivés
      • Décrire le fonctionnement des marchés dérivés
      • Combiner les techniques et outils utilisables par les entreprises en matière de gestion des risques à l’aide de produits dérivés
    Programme

    INTRODUCTION (Hull Chapitre 1)

    PARTIE 1 : CONTRATS FORWARD ET FUTURES
    –    CH 1 : Définition et fonctionnement des marchés (Hull Ch 2)
    •    Les forwards
    •    Les contrats futures
    –    CH 2 : La détermination du prix des contrats (Hull Ch 5)

    PARTIE 2 : OPTIONS
    –    CH 1 : Définitions et fonctionnement des marchés (Hull Ch 10-CH 11)
    –    CH 2 : Les stratégies d’échanges d’options (Hull Ch 12)
    –    CH 3 : Modèles d’évaluation des options (Hull Ch 13 & 15)

    Bibliographie

    Options, Futures et autres actifs dérivés, 10ième édition, John Hull, édition dirigée par Patrick Roger, Christophe Héno et Laurent Deville

    Objectifs

    Réaliser des programmes en VBA pour automatiser des tâches simples sous Excel.

     

    Compétences à acquérir
    • Algorithme pour résoudre des problèmes de gestion
    • Code VBA

     

    Programme
    • Les Macros
    • L’environnement VBA
    • La programmation orientée objet
    • Les variables
    • Tests et conditions
    • Les boucles
    • Les boîtes de dialogue

     

    Bibliographie

    Sites web :

    Ouvrage :

    • Macros et langage VBA : Apprendre à programmer sous Excel. Frédéric LE GUEN. ENI.

     

    Pré-requis
    • Très bonne maîtrise d’Excel avec notamment une bonne connaissance des formules de calculs (si, recherche, index, etc.)

    Objectifs
    • Connaissance des banques et de leur environnement
    • Connaître les principes de la réglementation prudentielle (Accords de Bâle)
    • Savoir utiliser les techniques de base de mesure de l’exposition aux risques (risque de marché, risques de crédit, risque de liquidité)
    • Comprendre les mesures de performance corrigées du risque (RAROC)
    Compétences à acquérir
    • Connaissance du milieu bancaire
    • Savoir calculer et interpréter les mesures d’exposition au risque
    • Savoir analyser les performances bancaires
    Programme

    Les banques et leur environnement

    Mesure de l’exposition aux risques (illustration avec le risque de marché)

    La réglementation prudentielle (Accords de Bâle)

    Risque de crédit

    Risque de liquidité

    Performance ajustée pour le risque (RAROC)

    Bibliographie

    ALEXANDRE Banques et intermédiaires financiers, Economica

    HULL Gestion des risques et institutions financières, Pearson.

    Pré-requis

    Statistiques de base

    Analyse financière

    Objectifs

    L’objectif principal de ce cours est :

    • De sensibiliser les étudiants aux enjeux de la décision de financement.
    • Prendre connaissance des principales théories qui expliquent le recours à une source de financement spécifique plutôt qu’à une autre.
    Compétences à acquérir
    • Capacité de l’étudiant à analyser la structure de financement d’une entreprise
    • Capacité de l’étudiant à comprendre et à avancer des arguments sur le choix du mode de financement
    Programme
    1. Introduction générale
    2. Chapitre 1 : Structure financière et coût du capital: outils et concepts

    2.1. Section 1: Structure financière et effet de levier d’endettement

    2.2. Section 2: Coût du capital

    1. Chapitre 2: Approches pré-MM de la structure financière

    3.1. Section 1: La théorie du bénéfice net

    3.2. Section 2: La théorie traditionnelle

    1. Chapitre 3: Approche de Modigliani et Miller de la structure financière

    4.1. Section 1: Les propositions de MM en l’absence de fiscalité

    4.2. Section 2: La prise en compte de la fiscalité

    1. Chapitre 4: Approches post-MM de la structure financière

    5.1. Section 1: La théorie d’arbitrage statique

    5.2. Section 2: Asymétrie d’information et SF (la théorie d’agence, la théorie du signal, la théorie du financement hiérarchisé).

    Bibliographie

    Ouvrages

    P. Vernimen, Finance d’entreprise, 2015.

    N. Mourgues, Financement et coût du capital de l’entreprise

    Articles

    Modigliani et Miller, The cost of capital, corporation finance and the theory of Investment, 1958.

    Myers, Corporate financing and investment decisions when firms have information that investors do not have?, 1984.

    Pré-requis

    Concepts en analyse financière en particulier et en finance d’entreprise d’une manière plus générale.

    Objectifs

    This course will deal with various topics directly related to your studies. The goal is to broaden your knowledge and mastery of business English by studying concepts related to your field.

    Compétences à acquérir

    The goal will be to improve your ability to speak, understand, and write.

    You will be expected to carry out analyses of business documents, articles, and audio-visual documents. You will have regular homework to prepare which must be completed prior to coming to class. You will be expected to participate actively and regularly during class (discussions, debates, activities, etc.).

    Topics include :

    • Brexit and the City
    • Accounting Scandals in the USA
    • Cyberattacks
    • Behavioural finance
    Bibliographie

    A list of useful references will be given in class by your instructor.

    Pré-requis

    European level = B2

    Objectifs

    Les bases de la théorie financière et de la gestion de portefeuille

    Compétences à acquérir

    Maîtrise les modèles de base en gestion de portefeuille. Etre capable de les appliquer sur des données réelles.

    Programme

    Chapitre 1. Les modèles de base

    § 1. Le modèle de Markowitz

    1°) La mesure de rentabilité et de risque d’un portefeuille actions

    2°) Frontière efficiente de Markowitz avec deux actifs

    3°) Généralisation avec n actifs

                    § 2. L’introduction d’un actif sans risque dans un portefeuille

    1°) Le modèle de Tobin et la notion de portefeuille de marché

    2°) Le modèle de Sharpe (Capital Market Line)

    3°) Notion de gestion indicielle et ETF

             § 3. Applications Excel sur les actions du CAC 40

    1°) Calcul de portefeuilles efficients

    2°) Détermination de la CML et d’actions sur/sous évaluées

    Chapitre 2. Le modèle d’équilibre des actifs financiers

                    § 1. L’évaluation du prix du risque et le beta

                    § 2. Mesures traditionnelles de performances de portefeuilles

    1°) La mesure de Sharpe

    2°) La mesure de Treynor

    3°) L’Alpha de Jensen

    4°) La méthodologie Morningstar

                    § 3. Validité du Medaf et modèles à facteurs

                  § 4. Application Excel sur les actions du CAC 40

    1°) Calcul des betas

    2°) Calcul du risque spécifique / systématique

    3°)  Calcul du Medaf et droite de marché : actions sur et sous évaluées

    Objectifs

    Le cours de gestion obligataire permet aux étudiants de constituer une connaissance fondamentale pour appréhender les obligations
    dans leurs différentes dimensions.

    Compétences à acquérir

    – Situer les obligations dans le financement de l’économie

    – Identifier un titre obligataire parmi leur diversité

    – Connaître les composants d’un prospectus d’émission

    – Déterminer l’incidence d’une clause contractuelle sur le taux de rendement

    – Evaluer les titres à revenus fixes par actualisation

    – Calculer le taux de rendement d’une obligation

    – Décomposer le taux de rendement d’une obligation

    – Apprécier le risque de crédit d’une obligation

    – Mesurer l’exposition au risque de taux d’une obligation

    – Se protéger du risque de taux

    – Composer un portefeuille obligataire

    – Caractériser une obligation structurée

    – Connaître les moyens de financement des collectivités locales

    Programme

    – Séance #1 – Les marchés obligataires

    – Séance #2 – Le contrat d’émission obligataire et ses clauses

    – Séance #3 – Prix et rendement d’une obligation

    – Séance #4 – Structure par terme et prix d’une obligation

    – Séance #5 – Couverture contre le risque de taux

    – Séance #6 – Gestion de portefeuille obligataire

    – Séance #7 – Les obligations structurées

    Bibliographie
    • Les marchés de capitaux français, P. Dupuy, P. Fontaine, J. Hamet, 2018
    • Marchés et instruments financiers, P. Navatte, EMS, 2010
    • Ingénierie financière, fiscale et juridique, dir. P. Raimbourg et M. Boizard, Dalloz, 2015
    • Finance de marché, F. Moraux, Pearson, 2014
    • Gestion obligataire, H. de La Bruslerie, Economica, 2002
    • Handbook of the Economics of Finance, Volume 2 (chapters 1, 13, 20), NorthHolland, 2013
    • The Bond Book, Annette Thau, Mc Graw Hill, 2010
    • Les grands auteurs en Finance, dir. de M. Albouy et G. Charreaux, EMS, 2017
    Pré-requis
    • Le calcul de la VAN
    • Le calcul du taux de rendement interne

    Objectifs

    Ce cours a pour but de familiariser l’étudiant avec le système financier international et son organisation, ainsi que les mécanismes qui en permettent le fonctionnement et les opérations qui y sont menées. De façon plus pratique, l’enseignement aborde dans le détail les instruments utilisés – par les opérateurs dans le marché de change- à des fins commerciales, de couverture contre le risque ou encore de spéculation.

    Compétences à acquérir

    En terme de savoir:

    L’étudiant, après avoir suivi ce cours, devrait connaître :

    • L’évolution du système monétaire international

    • Les différents compartiments des marchés des changes

    • Les différents instruments de couverture contre le risque de change et leurs points de divergence

    En terme de savoir faire:

    A la fin de ce cours l’étudiant devrait être capable de :

    • Utiliser et évaluer les différents produits du Forex (forwards, futures, options, swaps, warrants, …).

    Programme

    – Marchés internationaux de capitaux; Système monétaire International

    – Marchés des changes spot

    – Marchés des changes à terme sec (outright)

    – Les futures/ devises

    – Les swaps de devises

    – Les options/devises

    Bibliographie

    – Belalah M., Gestion du risque de taux et de change, De Boek, 2005.

    – Dupuy M., Cardebat J.M., Jegourel Y., Finance internationale: Rappels de cours, questions de réflexion, exercices d’entraînement, annales corrigées, Dunod, 2006.

    – Fontaine P. & Gresse C., Gestion des risques internationaux, Dalloz, 2002.

    – Fontaine P., Hamet J.,  Les marchés Financiers Internationaux, Que sais-je ? Presses Universitaires de France, 2003.

    – Fontaine P., Marchés des changes, Pearson, 2e édition 2011.

    – Simon Y. & Lautier D., Techniques financières internationales, Economica, 2003.

    – Simon Y. & Lautier D., Finance Internationale et Gestion des Risques, Economica, 2003.

    Pré-requis

    Cours de finance de marchés

    Objectifs

    Acquérir quelques notions de base d’ingénierie financière centrées sur les opérations à effet de levier

    Compétences à acquérir

    Etre capable de comprendre et d’analyser les stratégies financières sous jacentes aux LBO actuels

    Etre capable de comprendre les stratégies à effet de levier mise en place via des holdings, des SCA ou des financements fondés sur des VMC et des mezzanines

    Programme

    Chapitre 1. Le levier juridique

                    § 1. l’intérêt d’une société holding

    1°) L’ouverture du capital à des tiers

    2°) L’intérêt du holding

    3°) Le cas particulier du RES

                    § 2. Les techniques de dissociation pouvoir / propriété

    1°) Les valeurs mobilières spécifiques

    2°) Le statut de SCA

    3°) Les clauses statutaires et extra-statutaires

                    § 3. La notion d’earn out

    1°) Le principe

    2°) Le choix des indicateurs de performances

    3°) Durée et risque de l’earn out

     

    Chapitre 2. Le levier financier

                    § 1. Le levier de la dette

    1°) Combinaison des leviers juridiques et financiers

    2°) Les contraintes liées à l’endettement du holding

    3°) Les facteurs clés de succès des montages à effet de levier

                    § 2. L’introduction de valeurs mobilières complexes dans les montages à effet de levier

    1°) L’atténuation des contraintes financières

    2°) Prévention et résolution des conflits entre investisseurs et prêteurs

    3°) Les limites

                    § 3. L’utilisation de dettes mezzanine

    1°) Les supports du financement mezzanine

    2°) Le rôle conciliateur des mezzanines

    3°) Les relations entre investisseurs et créanciers juniors

     

    Chapitre 3. Aspects fiscaux des LBO

    § 1. L’utilisation d’un holding (pur ou impur)

    § 2. La fusion avec le holding

    § 3. L’intégration fiscale

    Bibliographie

    Couret Fougerat: Ingénierie financière des cessions et acquisitions. Ed Liaisons.

    Couret Martin: Les sociétés holding. PUF

    Husson: La prise de contrôle. PUF

    Medus: Ingénierie financière et opérations à effet de levier. Ed. Organisation.

    Pré-requis

    Notions de stratégie financière et de théorie du portefeuille

    Objectifs

    Etudier le risque sur le marché financier: le marché des actions, le marché des obligations, le marché des options.

    Compétences à acquérir
    • Notion de risques
    • Les mesures de risque de marché : la volatilité et la VaR
    • Evaluer une obligation et le risque de taux
    • La structure par terme des taux et le risque de variation de la gamme des taux
    • Gestion des options sur actions : le risque du portefeuille
    Programme

    1. Risque sur le marché des actions

    2. Risque sur le marché des obligations

    3. Risque sur le marché des options

    Bibliographie
    • John C. Hull : Options, futures, and other derivatives
    • Patrice Poncet et Roland Portait : Finance de marché, Pearson
    • Franck Moraux : Finance de marché, Pearson
    • Pierre Devolder, Mathilde Fox, et Francis Vaguener : Mathématiques financières, 2e édition 2015, Pearson
    • Benjamin Williams : Introduction à la finance quantitative

    Objectifs :

    découverte des fonctionnalités de base de Bloomberg

    Compétences à acquérir :

    être capable de rechercher des informations de base sur le terminal

    Programme :

    Mode connexion et création de login

    L’environnement du terminal

    Les différents marchés

    Découverte du compartiment Equity

    Importation de données sur Excel

    Bibliographie :

    Starting Guide Bloomberg

    Objectifs

    L’objectif principal de ce cours est d’initier les étudiants à l’utilisation du logiciel R en appliquant les principales notions abordées en statistiques

    Compétences à acquérir
    • A la fin de ce cours l’étudiant peut utiliser le logiciel en toute autonomie
    Programme
    1. Découverte de l’interface générale du logiciel R et installation du logiciel R
    2. Les principaux objets dans R
    3. Lire un fichier Excel à l’aide du logiciel R
    4. Les opérations de base : les différents objets R ; effacer et définir une variable ; affecter un nom à un objet ; opérateurs de base (multiplication, addition, soustraction…)
    5. Installation des packages R
    6. Gestion des valeurs manquantes et des valeurs aberrantes
    7. Présentation et interprétation des statistiques descriptives
    8. Estimation des modèles de régression linéaires simples et multiples
    Bibliographie
    • Le logiciel R : Maîtriser le langage Effectuer des analyses statistiques par Pierre Lafaye de Micheaux, Rémy Drouilhet et Benoît Liquet
    Pré-requis :

    Concepts en statistiques, probabilités et en économétrie

    Objectifs

    This course will deal with various topics directly related to your studies. The goal is to broaden your knowledge and mastery of business English by studying concepts related to your field.

    Compétences à acquérir

    The goal will be to improve your ability to speak, understand, and write.

    You will be expected to carry out analyses of business documents, articles, and audio-visual documents. You will have regular homework to prepare which must be completed prior to coming to class. You will be expected to participate actively and regularly during class (discussions, debates, activities, etc.).

    Programme

    Topics include :

    • Brexit and the City
    • Accounting Scandals in the USA
    • Cyberattacks
    • Behavioural finance
    Bibliographie

    A list of useful references will be given in class by your instructor.

    Pré-requis

    European level = B2

    Objectifs

    Un parcours en 3 années (de la Licence 3 au Master 2) qui vise à accompagner les étudiants dans la construction de leur projet professionnel, à identifier le travail qu’ils souhaiteraient faire, à les préparer à l’intégration professionnelle, à envisager leur parcours professionnel.

    Compétences à acquérir
    • Connaissances de soi
    • Identification de ses compétences
    • Identification de ses choix professionnels
    • Création de son réseau professionnel
    Programme

    Pendant une semaine (novembre)

    – Ateliers de 8h30 à 11h30

    – Conférences de 12h30 à 13h30

    – Ateliers de 14h00 à 17h00

    – Conférences de 17h30 à 19h30

    Vendredi : Forum Entreprises

    Samedi : Journée Simulation Recrutement (JSR)

    Bibliographie

    Sites internet

    Pré-requis

    Aucun

Master 2

  • Programme :

    I. ANALYSE FINANCIERE PAR LES STOCKS, A UN MOMENT DONNE ou Analyse statique

    1. Analyse des grands équilibres financiers

    a. Le bilan financier

    – Pourquoi un bilan financier ?
    – Quel bilan financier ? liquidité–patrimonial ou fonctionnel

    b. les critères financiers
    – FR
    – BFR
    – Trésorerie

    2. Mesure et analyse de la performance de l’entreprise

    a. les critères traditionnels

    – Le résultat net
    – Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)
    – La CAF
    – La rentabilité économique, financière – effet de levier
    – Le risque économique et financier

    b. les critères plus modernes

    – La création de valeur

    II. ANALYSE FINANCIERE PAR LES FLUX, SUR UNE PERIODE DONNEE ou Analyse dynamique

    1.    Objectifs et intérêts

    2.    Mise en œuvre

    a. Des concepts différents liés à la notion de trésorerie

    – ETE
    – ETOC,  ETOG,  CAF Liquide

    b. Des tableaux de flux

    – TPFF
    – Tableau de  la Centrale des Bilans de la Banque de France
    – Tableau de l’Ordre des Experts Comptables

    Bibliographie :

    •    DSCG 2 – finance – dernière édition

    – Dunod – manuel et applications
    – Sup’FOUCHER-  – manuel et applications et cas corrigés
    – Nathan
    – Gualino

    •    VERNIMMEN P – QUIRY P – LEFUR Y – « finance d’entreprise » – édition Dalloz – 2012

    Objectifs :

    Maitrise des méthodes de gestion indicielle de portefeuille actions

    Eléments de gestion structurée de portefeuille

     

    Programme :

    Méthodologies de Black, de Black et Litterman

    Méthodes d’assurance de portefeuille (duplication/OBPI ; CPPI)

     

    Bibliographie :

    •     BELLALAH M. : Gestion de Portefeuille, Pearson, 2004

    •     BROQUET C., COBBAUT R.,  GILLET R., VAN DEN BERG A: Gestion de Portefeuille, De Boeck Université

    •     HAMON J.: Bourse et gestion de portefeuille, Economica, 2009

    •     HULL J.: Options, Pearson, 2010

    •     WILMOTT P.: Derivatives : the theory and practice of financial engineering , J. Wiley and Sons

    Objectifs :

    Donner à des étudiants débutant en programmation les bases en VBA Excel (environnement de développement intégré à Microsoft Excel) leur permettant de piloter les fonctionnalités du tableur Excel

    Compétences à acquérir : Celles développées dans les objectifs ci-avant

    Programme :

    Ce module est la suite logique du cours d’algorithmique du même enseignant

    Les éléments principaux du cours d’algorithmique sont repris en environnement VBA Excel :

    • Notion de procédure
    • Déclaration de variables locales/globales
    • Affectation, saisie clavier, affichage écran
    • Structure itérative
    • Structure conditionnelle et alternative
    • Gestion de tableaux
    • Fonctions vs procédures
    • Passage de paramètres aux procédures et fonctions
    • Création de formulaires de saisie
    • Pilotage de formulaires de saisie depuis VBA
    • Transposition de nombreux algorithmes en langage de programmation VBA pour Excel

    Particularités du VBA Excel par rapport à d’autres langages de programmation :

    • Etude des collections d’objets manipulables et des méthodes associées
    • Pilotage des assistants d’Excel en environnent VBA
    • Utilisation du mode “enregistrement automatique de macros”

    Traitement en lecture et en écriture de flux de données liés à des environnements tiers :

    • Fichiers plats (CSV, largeur fixe)
    • Fichiers XML

    Bibliographie :

    • Michèle AMELOT, VBA Excel 2010 Programmer sous Excel : Macros et Langage VBA, ENI Editions
    • Henri LAUGIE, VBA Excel 2010 Créez des applications professionnelles : Exercices et corrigés, ENI Editions
    • Frédéric LE GUEN, Macros et langage VBA apprendre à programmer sous Excel, ENI Editions
    • Stéphane HAMARD, Mathématiques financières (2ième édition) Construisez votre bibliothèque de fonctions avec VBA Excel, ENI Editions
    • Claude DUIGOU, Calculs mathématiques, statistiques et financiers Avec Excel 2010, ENI Editions
    • Robert CHEVALIER, Introduction à la programmation avec VBA – Applications avec Excel, PEARSON
    • Anne BRYGOO, Maryse PELLETIER, Michèle SORIA et Séverine DUBUISSON, Programmation et algorithmique en VBA pour Excel, DUNOD

    Pré-requis : Avoir suivi le cours d’algorithmique

    Objectifs
    Pour leurs clients privés ou publics, les acteurs de la vie bancaire ou de la fonction DAF, confrontés à une concurrence élargie, doivent inciter leurs clients internes ou externes à s’adapter en maîtrisant leur compétitivité. L’objectif de ce cours est de proposer une grille synthétique permettant d’envisager globalement les principaux enjeux de cette rivalité concurrentielle, en lien avec les moyens internes de pilotage.

    Compétences à acquérir
    Les problèmes rencontrés dans le cadre de ce cours sont interdisciplinaires et pour y faire face, le candidat doit faire appel aux connaissances acquises tout au long de sa formation. Son apprentissage dans ce cours est donc tout autant organisé autour d’un problème que d’une discipline.
    Acuité synthétique dans les travaux transversaux
    Organisation, rigueur
    Aisance rédactionnelle

    Programme
    Chapitre introductif : Le problème central de la rivalité concurrentielle élargie
    Chapitre 1 : Les leviers de compétitivité au service de la rivalité concurrentielle
    Chapitre 2 : Les leviers de compétitivité au service de l’agilité organisationnelle

    Bibliographie
    Stratégor, 2016, 7 ème édition, Dunod
    Johnson, G., Whittington, R., Scholes, K., Fréry, F.
    (2014) Stratégique, Pearson Education
    Gervais Michel et Herriau Christophe, Stratégie de l’entreprise, 2011, Economica

    Pré-requis : Niveau Master 1 en stratégie, finance, comptabilité financière et analytique

     

    Objectifs :

    Fournir aux étudiants des clés de lecture relatives à l’appréciation de la gouvernance de l’entreprise est essentiel. Il s’agit ensuite de faire un focus sur la rémunération du chef d’entreprise, et les incitations qu’elle lui fournit pour prendre plus ou moins de risques. Puis on aborde les problèmes de création de valeur, les différents outils de mesure existants, et on conclut sur la pertinence des diverses méthodes de valorisation d’une entreprise.

    Programme :

    On observe la gouvernance de l’entreprise par le biais de l’étude de trois mécanismes internes principaux, eu égard à la structure de l’actionnariat (dispersé, concentré, familial) : les programmes de rémunération incitatifs du dirigeant, le conseil d’administration à travers son rôle de monitoring et de conseil, et l’existence de détenteurs de blocs d’actions (institutionnels ou non). Bien sûr, on fait référence aux mécanismes externes qui sont représentés par celui des opérations fusion acquisition et de prise de contrôle, par le marché de l’emploi des dirigeants, et par la faillite. L’impact d’une structure de groupe est ensuite analysé sur la répartition des résultats, sur la politique d’investissement et d’endettement.
    Les problèmes liés à la rémunération des chefs d’entreprises sont alors analysés (caractère incitatif, horizon temporel,  non diversification des avoirs), et des contrats de stock options valorisés à l’aide du modèle binomial en tenant compte de spécificités (probabilité d’être démis de ses fonctions, indisponibilité des stock options, probabilité d’exercice anticipé).
    On aborde ensuite les modèles d’évaluation (d’actions, de projets d’investissement, d’entreprises), et on traite de la création de valeur, à travers des mesures comme l’EVA (Economic Value Added) ou la MVA Market Value Added) qui sont appréciées et critiquées.

    Bibliographie :

    Michel Albouy : « Décisions Financières et création de valeur », Ed Economica, 2ième édition, 2003.
    Roland Portait, Patricia Charlety, Denis Dubois, Philippe Noubel : « Les décisions financières de l’entreprise : Méthodes et Applications » PUF, 2004.
    R. Brealey & S. Myers, « Principes de gestion financière », Pearson, 7ieme édition, 2003.

     

     

    Objectifs :

    Prise de connaissance sur le secteur d’activité du Capital Investissement (Private Equity). Introduction sur les pratiques du Capital Investissement

    Compétences à acquérir :

    Connaissance des différents contextes d’intervention du Capital Investissement
    Mise en œuvre des opérations de Capital Investissements : valorisation, aspects juridiques, montages financiers

    Programme :

    Partie 1 – Tour d’horizon du secteur du Capital Investissement (CI) en France

    1.    Définition du CI
    2.    L’intervention du CI à travers le cycle de vie de l’entreprise
    3.    Typologie d’acteurs du CI
    4.    Quelques chiffres du CI en France

    Partie 2 – Le Capital Investissement vu de l’intérieur

    1.    Les étapes de la relation entre le capital investisseur et l’entreprise
    1.1.    Les étapes d’un deal de CI / l’écosystème du capital investisseur
    1.2.    La vie de la participation
    1.3.    La sortie
    1.4.    Situation du portefeuille de participations et impact sur les comptes d’un fonds de CI

    2.    Illustration du fonctionnement d’un fonds : la présentation d’UNEXO

    Partie 3 – L’intervention du Capital Investissement en pratique

    1.    Les outils du Capital Investissement
    1.1.    Les Actions
    1.2.    Les Obligations Convertibles
    1.3.    Les autres outils d’intervention en Capital Investissement

    2.    Les principaux points d’analyse pour l’étude d’un projet d’intervention en CI
    2.1.    La valorisation de l’entreprise au centre de l’analyse du capital investisseur / les Principes
    2.2.    La valorisation de l’entreprise au centre de l’analyse du capital investisseur / la mise en œuvre
    2.3.    La construction du montage financier
    2.4.    L’analyse de faisabilité et de TRI

    3.    Cas pratique

    Bibliographie : Site internet AFIC – France Investissement

    Pré-requis :

    –    Financement LBO
    –    Droit des sociétés
    –    Valorisation des entreprises

    Objectifs

    Il s’agit de décrire les opérations de LBO (Leveraged Buy-Out), leur contexte, et les différentes étapes par lesquelles ces opérations doivent passer pour être conclues. Les montages juridique (société holding), financier (endettement senior et junior), et fiscal (intégration fiscale) sont décrits. Les principaux éléments constitutifs du contrat (Management package…) et certaines clauses particulières sont évoquées (garanties de passif, pacte d’actionnaires…) ainsi que les différentes méthodes d’évaluation utilisées par les praticiens. Un cas d’entreprise sous LBO vient clôturer l’exposé.

    Compétences à acquérir
    L’étudiant doit comprendre le montage financier du LBO et le rôle du fonds d’investissement. Il doit maitriser les différentes étapes de réalisation de l’opération (dont l’offre indicative, la période d’exclusivité, les due diligences, l’offre définitive, puis la sortie) et connaître les principaux documents fondateurs de l’accord (dont la garantie d’actifs et de passifs, le pacte d’actionnaires, et le protocole de cession des titres). L’évolution des LBO dans le temps doit être assimilée, du fait de l’apparition des LBO secondaires et de croissance.

    Programme
    –    Le contexte des années 1980 est rappelé ainsi que celui des années 2000 où ces opérations se sont multipliées. Le capital investissement est succinctement décrit.
    –     On présente alors les fonds de LBO, et les méthodes de détection utilisées pour découvrir les entreprises cibles. Celles-ci doivent être rentables, liquides, pas trop endettées, sans besoin de financement élevé…
    –     Au-delà du montage réalisé (dettes senior et junior, les prêts « pay in kind »), on met l’accent sur des clauses annexes importantes : les clauses d’earn out, et les mécanismes de debt push down.
    –     On fait aussi référence au montage d’OBO (Owner Buy Out), et à l’évolution récente des fonds de LBO qui agissent parfois sous forme de « club deals ». Certains commencent par ailleurs à se faire coter en bourse (Blackstone) pour lever des fonds et à prendre des participations pas toujours majoritaires.
    –    La titrisation d’actifs semble aussi avoir joué un rôle important dans le financement récent de ces opérations.
    –    L’augmentation assez récente des LBO secondaires, et des LBO de croissance, du fait de la raréfaction des sociétés cibles classiques, tend à montrer que pour certaines firmes, ce type de montage peut constituer une voie alternative à la cotation en bourse pour se développer.
    –    Un cas de LBO est traité.

    Bibliographie

    Valérie Pintiaux, « Tout savoir sur les opérations de LBO », Lavoisier, 2007.
    Pierre Vernimmen, , Pacal Quiry, Yann le Fur, « Finance d’entreprise », Dalloz, 2017.
    Michel Albouy, C. Bonnet « OPA,OPE, LBO », Economica, 2008.
    Nicolas Boschin, « Le guide pratique du LBO », Eyrolles, 2006.

    Pré-requis
    Cours de M1 Finance

     

    Objectifs :

    L’objectif de ce cours est d’offrir aux étudiants la capacité d’analyse des problématiques à long terme des entreprises et des motivations justifiant le recours au financement structuré.

    Programme :

    Chapitre Introductif : Politique financière et valeur de l’entreprise

    Partie 1 : La structure par terme des taux d’intérêts
    Section 1 – Rappels : notions de taux d’intérêt
    Section 2 – Construction de la SPT

    Partie 2 : Les obligations à revenu fixe
    Section 1 – Marché, caractéristiques
    Section 2 – Gestion et Evaluation

    Partie 3 : Les obligations à taux variables
    Section 1 – Marché, caractéristiques
    Section 2 – Gestion et Evaluation

    Partie 4 : Le financement hybride (ORA, OE, OCC, OBSAR …)
    Section 1 – Marché, caractéristiques
    Section 2 – Gestion et Evaluation

    Bibliographie :

    •    Damodaran, Finance d’entreprise, Théorie et pratique, De Boeck, 2006
    •    Hull J., Options, futures et autres actifs dérivés, Pearson Education, 2004
    •    De la Bruslerie H., Gestion obligataire, Economica, 2005

    Pré-requis :

    Finance d’entreprise, Finance de marché

    Objectifs :

    Connaître et savoir évaluer durant le cours de son existence, un produit dérivé. L’évaluation porte sur les swaps de taux, les swaps de devises, les options vanilles, les options sur indices, sur devises et sur contrats futures.

    Programme :

    Chapitre 1 : Les swaps, principes et évaluation.

    Chapitre 2 : Les options, concepts, modèle binomial et modèle de BSM

    Chapitre 3 : Les options sur indices, devises et futures

    Bibliographie :

    • Options futures et autres actifs dérivés de John Hull, Pearson
    • Options, futures et autres actifs dérivés : Corrigés des exercices de John Hull, Pearson
    • Finance de marché de Franck Moraux, Pearson
    • Finance de marché de Patrice Poncet et Roland Portait, Dalloz

    Pré-requis :

    Avoir suivi le cours de produits dérivés en master 1 ou un cours équivalent

    Objectifs :

    Donner aux étudiants les moyens de conduire une analyse approfondie des compétences relatives d’une entreprise et de sa valeur sur le marché des titres.

    Programme :

    • les besoins de financement
    • les ressources financières
    • l’équilibre financier
    • la formation du résultat
    • les indicateurs de revenus
    • les ratios de rentabilité
    • les flux de trésorerie (cash flows)
    • les tableaux de financement
    • la prévision des faillites
    • le diagnostic stratégique
    • l’analyse concurrentielle
    • les stratégies génériques

    Bibliographie :

    •    Mc KINSEY & Co. – La stratégie de la valeur – Éditions d’organisation
    •    CH. PIERRAT – Évaluer une entreprise – Nathan
    •    P. VERNIMMEN – Finance d’entreprise – Dalloz

    Pré-requis :

    Connaissance de la comptabilité financière et des principaux concepts de la gestion financière.

    Objectifs :

    •    Distinguer les principales familles de méthodes d’évaluation
    •    Déterminer la valeur d’une entreprise selon différentes méthodes patrimoniales
    •    Utiliser les méthodes analogiques de valorisation
    •    Mettre en œuvre les méthodes d’évaluation par les flux
    •    Tester ses acquis sur un projet d’évaluation

    Programme :

    1.    Introduction
    2.    Outils et sources d’informations
    3.    La démarche d’évaluation
    4.    La valeur patrimoniale
    5.    La valeur de marché
    6.    La valeur de rentabilité
    7.    Évaluation des actifs immatériels
    8.    Points particuliers

    Bibliographie :

    •    Mission évaluation, guide pratique (OEC)
    •    L’évaluation financière expliquée, principes et démarches (CNCC)
    •    Pilotage et valorisation de l’entreprise par les actifs immatériels (Cahiers de l’académie)
    •    Autres sources documentaires :
    – Sites internet : Professeur Aswath Damodaran, Vernimmen (newsletter), Prime de risque.com
    – Revues : Convergence (CCEF)
    – Baromètres de valorisation (Absoluce, Argos, Observatoire CNCC)

    Pré-requis : savoir lire des états financiers

    Objectifs :

    Quels sont les techniques et outils juridiques dont disposent les entreprises pour se constituer, croître, se développer et éventuellement être cédées ?
    Ce cours est une analyse des différents procédés qui coexistent :
    –    en création,
    –    en développement : fusion, scission, apport partiel d’actif, offres publiques d’échange,
    –    en reprise d’entreprises.

    Le cours fait intervenir un professionnel pour apporter un côté plus pratique sur la partie financement des opérations.

    Compétences à acquérir :

    –    connaître les outils et techniques juridiques afin de pouvoir discuter dans sa pratique professionnelle, avec des avocats et juristes,
    –    maitriser les concepts fondamentaux,
    –    être capable de se poser les bonnes questions face à une opération juridique comme une fusion ou une transmission.

    Programme :

    PARTIE I : LA CONCENTRATION DE L’ENTREPRISE

    Chapitre introductif : délimitation des techniques de restructuration des entreprises

    Chapitre I – Fusion, scission, apport partiel d’actif
    Section I – Le particularisme des techniques de restructuration
    Section II – La fusion
    Section II –  La scission et l’apport partiel d’actif
    Section IV –  La concentration pour des entreprises de nationalités différentes

    Chapitre II – Les offres publiques
    Section I  – Les OPA et OPE
    Section II –  Les autres mécanismes
    Section III – Le rôle des autorités

    PARTIE II : LA TRANSMISSION DE L’ENTREPRISE

    Sous partie I : Le contexte
    Section I  –  L’analyse des études sur le processus
    Section II – L’ingénierie juridique au secours de la pérennité de l’entreprise

    Sous partie II : La cession de l’entreprise
    Section I – La préparation par l’acheteur de la vente d’une société
    Section II – La préparation par le vendeur de la vente d’une société

    Sous partie III –  La transmission gratuite de l’entreprise  sociétaire
    Section I –  La préparation de la donation
    Section II – La réalisation de la donation

    PARTIE III – DES PRATIQUES JURIDIQUES D’ENTREPRENEURIAT

    Section I – La méthodologie de gestion de projet entrepreneurial
    Section II – Audit juridique des pratiques d’entrepreneuriat
    Section III – Une application au capital investissement

    Bibliographie :

    Droit des sociétés
    Lamy Sociétés Commerciales, J. Mestre, D. Velardocchio, C. Blanchard –Sébastien
    Mémento pratique Francis Lefebvre, Sociétés Commerciales, Groupe de sociétés,
    Droit des sociétés, M.Cozian, A.Viandier, Fl. Deboissy, , Litec,
    Droit des sociétés, Manuel et applications, France Guiramand et Alain Héraud, DECF, Dunod
    Droit des sociétés, volume 1, droit commun et droit spécial des sociétés,  Alexis Constantin
    Les fusions de sociétés, régime juridique et fiscal, Martial Chadefaux,
    OPA, Alain Viandier, Litec
    Code du commerce, Litec, Code monétaire et financier

    Transmission et reprises d’entreprises
    AFE, Agence France entrepreneur, Créer ou reprendre une entreprise, Méthodologie et guide pratique, Eyrolles, Les Éditions d’organisation,  24 éme édition.
    BOULAIRE, « Reprendre une entreprise, parole d’entrepreneur », Eyrolles, 2010
    CRA, Transmettre ou reprendre une entreprise, , éditions PRAT, 2016
    DUPLAT C-M., « Reprendre ou céder une entreprise », col. Guid’utile, Vuibert, 2ème éd, 2007, 190p.
    DESCHAMPS, PATUREL, «  Reprendre une entreprise…saine ou en difficulté », dernière édition,
    Mémento transmission d’entreprise, Francis Lefebvre, dernière édition
    LEFEUVRE, Transmission d’entreprises
    LBO, Dossiers pratiques, Francis Lefevbre, 2012
    Ouvrage collectif sous la direction de BOUVIER X., « Reprendre une entreprise », Les échos.fr, Nathan, 2009, 256 p.
    Ouvrage collectif sous la dir. Louise Cadieux, Le duo cédant repreneur, Presse universitaire du Québec, 2011.
    PAPIN, Stratégie pour la création d’entreprise, Création- Reprise – Développement, Dunod
    PICHARD, Transmission d’entreprises, 2013
    SAINT AMAND, Pactes d’actionnaires et engagements Dutreuil, Dossiers pratiques, Francis Lefevbre, 2012
    TARIANT, L’essentiel de la reprise d’entreprise, Eyrolles,  2014
    TARIANT, Reprendre une entreprise, Eyrolles, 6éme éd., 2014
    THIOLLET, « Créer ou reprendre un commerce »,Vuibert, 2ème éd., 2007, 211p.
    Transmission d’entreprise, les guides de gestion, groupe revue fiduciaire, 3 ème édition.
    TRIQUERE C., « Reprendre une entreprise », Studyrama,  2008, 211 p.

    Création d’entreprises
    AFE , Créer ou reprendre une entreprise, Les Éditions d’organisation.
    FAYOLLE, Entrepreneuriat, Dunod, 2ème édition, 2012
    LEGER-JARNIOU C,Entrepreneuriat, 2013.
    LEGER-JARNIOU,  KALOUSIS, La boite à outils de la création d’entreprise :  Dunod
    LEFEBVRE, , La pratique de la création d’entreprise, juridique. fiscal. social .comptable.
    PAPIN,, Stratégie pour la création d’entreprise, Création- Reprise – Développement, 6e édition, Dunod.
    PENDELIAU., Le profil du créateur d’entreprise, L’Harmattan.

    Pré-requis :
    –    cours en droit des sociétés
    –    cours en droit des contrats

    Objectifs

    Familiariser les étudiants avec des notions juridiques, financières et fiscales fondamentales, utiles à la compréhension des mécanismes d’ingénierie fiscale.
    Présenter une approche fiscale des opérations d’ingénierie (opérations de restructuration, régimes de groupe, fiscalité internationale).
    Expliquer les montages juridiques permettant une optimisation fiscale, ainsi que ceux revêtant un caractère abusif.

    Compétences à acquérir

    Maîtriser la fiscalité des grandes entreprises
    Analyser les conséquences d’un choix en matière fiscale
    Mobiliser ses connaissances de manière transversale

    Programme

    •    Aspects fiscaux des opérations de restructuration (fusions, apports partiels d’actifs, scissions, transmission universelle de patrimoine) :
    Définitions, aspects juridiques et financiers des opérations de restructuration, le calendrier d’une opération de fusion, incidences de l’application des nouvelles normes comptables, date d’effet des actes de fusion, le régime de droit commun, le régime spécial des fusions.

    •    Les groupes de sociétés :
    Rappel des différents régimes et étude des deux régimes de nature exclusivement fiscale : le régime de l’intégration fiscale et le régime des sociétés mères et filiales).
    * intégration fiscale : le périmètre d’intégration, les différentes étapes de détermination du résultat, le résultat d’ensemble, l’imposition du résultat d’ensemble, sortie et cessation du groupe, la fiscalité directe locale des groupes, le contrôle fiscal des groupes intégrés.
    * Le régime des sociétés mères et filiales : les conditions pour bénéficier du régime spécial, exonération des produits des filiales.

    •    La restructuration dans l’intégration fiscale :
    Etude des principales opérations de restructuration affectant une société intégrée

    •    La fiscalité internationale :
    Règles de territorialité en matière d’impôt sur les revenu (IR) et d’impôt sur les sociétés (IS)
    Elimination des doubles impositions juridiques et économiques
    Etudes de plusieurs conventions fiscales en matière d’IR et d’IS
    Etude des prix de transfert (méthode d’évaluation, procédure d’accord préalable, …)
    Les mesures de lutte contre la fraude fiscale internationale

    Bibliographie
    •    Ouvrages des Editions Francis Lefebvre
    •    Ouvrages des théoriciens du droit (Editions Foucher, Dunod, Gualino,…)
    •    Documentation administrative
    •    Revues spécialisées

    Pré-requis
    Connaissances générales en fiscalité des entreprises

     

  • Objectifs et Compétences à acquérir :

    1. Expliquer les principes et mécanismes des IFRS
    2. Amener les étudiants à comprendre le contenu des différents postes des états financiers consolidés en IFRS
    3. Indiquer les principales divergences avec le référentiel français

    Programme :

    IFRS – L’origine des normes internationales
    IAS 1 – Présentation des Etats financiers
    IAS 7 – Etat des flux de trésorerie
    IAS 8 – Méthodes comptables, changements d’estimations, comptables et erreurs
    IFRS 8 – Information sectorielle
    IAS 16 – Immobilisations corporelles
    IAS 38 – Immobilisations incorporelles
    IAS 36 – Dépréciation d’actifs
    IFRS 16 – Contrat de location (l’essentiel)
    IAS 2 – Stocks
    IAS 37 – Provisions
    IFRS 3R – Regroupement d’entreprise (l’essentiel)

    Bibliographie :

    Mémento Francis Lefebvre – IFRS 2019 – 2020
    EY – International GAAP 2019

    Pré-requis :

    Cours de comptabilité générale Normes françaises
    Cours de Consolidation

    Objectifs :

    Appréhender le processus d’introduction en bourse (intervenants, fixation du prix)

    Programme :

    Courte présentation théorique suivie d’un cas pratique

    Bibliographie :

    Utilisation de matériels professionnels (note de recherche, prospectus, correspondance avec les banquiers, base de données)

     

    Objectifs :

    Appréhender les étapes de cession d’une entreprise et le rôle du banquier senior.

    Programme :

    I.    Le process de cession d’une entreprise
    II.    Le fonctionnement d’un fonds d’investissement
    III.    Le financement d’acquisition par LBO
    IV.    Le rôle du Responsable Corporate Finance
    V.    Les tendances de marché du LBO
    VI.    Les crédits corporate

    Bibliographie :

    –  AFIC (Association Française des Investisseurs en Capital)
    –  Entrepreneurs quel private equity pour vous accompagner ? Fabien PREVOST (Revue Banque Edition)
    –  Le capital investissement pour les investisseurs institutionnels (Crédit Agricole Private Equity)

    Pré-requis :

    Maîtrise de l’analyse financière de comptes sociaux et consolidés, des méthodes d’évaluation d’une entreprise ; utilisation d’Excel.

    Objectifs :

    Connaître les principales dimensions de l’ingénierie financière et des opérations de haut de bilan.
    •    Comprendre les mécanismes stratégiques et financiers d’une opération de fusion ou d’acquisition.
    •    Connaître les montages financiers et leurs implications juridiques, fiscales et patrimoniales.
    •    Savoir analyser une opération de fusion acquisition dans son ensemble et proposer des recommandations d’acceptation ou de rejet pour les actionnaires

    Programme :

    (T1) Les formes juridiques et montages financiers
    •    Les acquisitions par achat d’actions (le principe général / le cas des OPA)
    •    Les acquisitions par échange d’actions (le principe général / le cas des OPE)
    •    Les fusions absorptions et les fusions par création d’une société nouvelle

    (T2) Les grandes phases d’une opération de fusion/acquisition
    •    La préparation (objectifs stratégiques, sélection des cibles, évaluation)
    •    La négociation (tactiques, positionnement hostile ou amical, procédures)
    •    L’intégration (le management post-acquisition et ses enjeux

    (T3) Les opérations à effet de levier (LBO)
    •    Les effets de levier juridiques
    •    Les effets de levier financiers
    •    Les effets de levier fiscaux

    (T4) L’évaluation du potentiel de création de valeur d’une opération
    •    Les critères d’appréciation de la création de valeur,
    •    L’impact de l’opération sur les paramètres clés du nouvel ensemble
    •    L’estimation du  potentiel de création de valeur du nouvel ensemble
    •    Etude de cas approfondi : l’évaluation d’une opération

    (T5) L’évaluation d’une acquisition par LBO
    •    L’évaluation d’une opération à effet de levier : la méthode de la VAR

    Bibliographie :

    Ouvrages
    •    Mergers, Acquistions, and other Restructuring Activities, D. DePamphilis, 2003, Edition Hardcover
    •    Fusions-Acquisitions : Stratégie, Finance, Management, O. Meier et G. Schier, Dunod, 2003.
    •    Techniques d’ingénierie financière, A. Daouhane et J-M. Rocchi, SEFI – Collection Finance, 2001.

    Articles (approfondissements)
    •    Prise de contrôle d’entreprise : une analyse desprocessus, G. Guieu, Revue Française de Gestion, n°120, 1999, p. 54-64
    •    New evidence and perspectives on mergers, G. Andrade, M. Mitchell, E. Stafford, Journal of Economic Perspectives, Vol 15., n°2, Spring 2001.

    Pré-requis :

    – Droit des sociétés
    – Analyse financière
    – Théorie financière
    – Management stratégique

    Objectifs :

    –    Sensibiliser les étudiants aux problèmes de gestion spécifiques des entreprises en difficulté ;
    –    Présenter les problématiques liées à la gestion de trésorerie dans l’entreprise en difficulté ;
    –    Présenter les procédures susceptibles d’être utilisées par les entreprises en difficulté et analyser leurs conditions de mise en œuvre ;
    –    Présenter les principes généraux du retournement de l’entreprise ;
    –    Présenter les menaces pesant sur les dirigeants en cas de faillite.

    Programme :

    –    La détection des difficultés ;
    –    L’évaluation des difficultés et le choix du cadre juridique adapté ;
    –    Le retournement de l’entreprise ;
    –    La responsabilité des dirigeants.

    Bibliographie :

    Compte tenu de l’actualité évolutive, les indications bibliographiques seront fournies lors du cours.

    Pré-requis :

    Les étudiants sont supposés avoir la maîtrise des principes comptables et de l’analyse financière.

    Objectifs :

    Valider la certification de l’Autorité des Marchés Financiers. Cette certification est obligatoire depuis le 1er juillet 2010 pour la plupart des collaborateurs recrutés par les banques et organismes financiers. Examen certifié en application de l’article 313-7-3 du Règlement Général de l’AMF le 22 mars 2010.

    Programme :

    Enseignement en ligne.

    Mise à disposition d’une plate-forme de formation dès la rentrée en septembre pour le passage de la certification avant décembre.

    Bibliographie :

    Réussir l’examen certifié AMF, E. Normand, 3e édition 2013, (Pearson)

    Objectifs :

    Faire passer aux étudiants le Bloomberg Aptitude Test  Ce test d’évaluation Bloomberg est un examen en ligne standardisé qui a été développé en partenariat avec des institutions financières et des universités de premier plan dans le monde entier.

    Le BAT aborde une grande variété de sujets qui évaluent les connaissances et aptitudes en finance ainsi que les compétences. Apres avoir passé le BAT, les scores des étudiants sont entrés dans le Bloomberg Institute Talent Search, un outil utilisé par les employeurs pour sélectionner des candidats. Les employeurs ont accès aux résultats anonymes des étudiants et peuvent se mettre en contact avec les étudiants. Le BAT permet de non seulement évaluer ses connaissances mais aussi d’en informer les employeurs via le Bloomberg Institute Talent Search .

     

    Programme :

    Le test dure 3 heures et contient 150 questions à choix multiples dans 10 sections :

    • Economics
    • Financial Statements reporting & analysis
    • Corporate Valuation, Investment Banking
    • Global Markets,  Investment Management
    • Math, Statistics, Analytical Reasoning, Ethics

     

    Pré-requis : Niveau M2 Finance

    • Financial Statement Analysis
    • Fixed Income
    • Equity Investments
    • Corporate Finance
    • Portfolio Management
    • Alternative Investments
    • Review

    Objectifs

    •    Concevoir une opération d’acquisition à partir d’un cas réel
    •    Structurer d’un point de vue financier une opération d’acquisition
    •    Evaluer du point de vue de l’actionnaire de l’acquéreur le potentiel de création de valeur d’une opération d’acquisition

    Compétences à acquérir

    •    Réaliser un diagnostic stratégique
    •    Concevoir, justifier et présenter un projet d’acquisition
    •    Réaliser des projections financières en vue d’évaluer une cible
    •    Estimer et justifier la prime d’acquisition, estimer et justifier les synergies attentudes
    •   Proposer, présenter et justifier une décision de lancer ou non une opération d’acquisition

    Programme

    •    Organisation, composition des groupes de travail
    •    Attribution aléatoire d’une entreprise (l’acquéreur) à chaque groupe de travail
    •    Etape 1. Réaliser un diagnostic stratégique, proposer des cibles potentielles, identifier des critères d’évaluation des cibles au regard du diagnostic stratégique, proposer une cible et argumenter le choix.
    •    Etape 2. Adresser un dossier complet en vue d’une validation de la cible
    •    Etape 3. Au regard de la validation reçue, proposer un montage d’acquisition (achat, échange, mixte, LBO ou autre) et une politique financière associée, évaluer la cible, la prime d’acquisition, et les synergies attendues, évaluer l’opération et ses conséquences (valeur pour l’actionnaire, dilution, situation de l’acquéreur post acquisition, .etc.), suggérer une décision, argumenter le choix
    •    Etape 4. Adresser un dossier complet en vue d’une présentation de l’opération (dossier écrit + simulations)
    •    Etape 5. Présenter l’ensemble du projet à l’oral, développer les arguments, répondre aux objections, prendre une position claire.

    Bibliographie

    Ouvrages
    •    Mergers, Acquistions, and other Restructuring Activities, D. DePamphilis, 2003, Edition Hardcover
    •    Fusions-Acquisitions : Stratégie, Finance, Management, O. Meier et G. Schier, 5ème édition, Dunod, 2016.
    •    Techniques d’ingénierie financière, A. Daouhane et J-M. Rocchi, SEFI – Collection Finance, 2001.

    Articles (approfondissements)

    •    Prise de contrôle d’entreprise : une analyse des processus, G. Guieu, Revue Française de Gestion, n°120, 1999, p. 54-64
    •    New evidence and perspectives on mergers, G. Andrade, M. Mitchell, E. Stafford, Journal of Economic Perspectives, Vol 15., n°2, Spring 2001.

    Pré-requis

    – Droit des sociétés
    – Analyse financière
    – Théorie financière
    – Management stratégique

    Objectifs :

    Cette semaine permet d’accompagner les étudiants dans la construction de leur projet professionnel, à identifier le travail qu’ils souhaiteraient faire, à les préparer à l’intégration professionnelle, à envisager leur parcours professionnel.

    Compétences à acquérir :

    •    Connaissances de soi
    •    Identification de ses compétences
    •    Identification de ses choix professionnels
    •    Création de son réseau professionnel

    Programme :

    Pendant une semaine (novembre)

    – Ateliers de 8h30 à 11h30
    – Conférences de 12h30 à 13h30
    – Ateliers de 14h00 à 17h00
    – Conférences de 17h30 à 19h30

    Vendredi : Forum Entreprises

    Samedi : Journée Simulation Recrutement (JSR)

    Bibliographie :

    Sites internet

 

Selon son cursus antérieur, l’étudiant peut intégrer :

Le Master 1 Finance en formation initiale classique ou le Master 1 Finance en formation en alternance puis poursuivre en Master 2 Finance Analyse et Stratégie financière
Directement le Master 2 Finance Analyse et Stratégie financière

 

Accès en première année du Master Finance en alternance (contrat sur 2 ans)

  • Être titulaire d’un diplôme ou d’une formation validant 180 ECTS (Licence)
  • Répondre aux critères de sélection du dossier
  • Être titulaire du Score IAE Message (SIM) de moins de quatre ans
  • Passer avec succès un entretien individuel devant un jury de sélection
  • Contrat de professionnalisation : être âgé de moins de 26 ans en poursuite d’études ou demandeur d’emploi, âgé de plus de 26 ans à la signature du contrat.
  • Contrat d’apprentissage : être âgé de moins de 30 ans à la signature du contrat.

 

Accès en deuxième année du Master Finance parcours Analyse et Stratégie Financière

  • Être titulaire d’un Master 1 (Economie, Gestion, Finance, Comptabilité-Contrôle-Audit, etc…) et du Score IAE Message (SIM) de moins de quatre ans
  • Répondre aux critères de sélection d’examen de dossier portant en particulier sur les résultats obtenus dans la formation antérieure, les expériences de stages, les motivations et le projet professionnel du candidat
  • Pour les candidats retenus après examen du dossier, passer avec succès un entretien individuel devant un jury de sélection
  • Contrat de professionnalisation : être âgé de moins de 26 ans en poursuite d’études ou demandeur d’emploi, âgé de plus de 26 ans à la signature du contrat
  • Contrat d’apprentissage : Etre âgé de moins de 30 ans à la signature du contrat

 

Admission définitive (en M1 et/ou en M2) conditionnée à la signature d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage avec une entreprise d’accueil (sous réserve de trouver une entreprise qui accepte les conditions de l’alternance et qui propose une mission qui sera soumise à l’approbation du responsable pédagogique).

 

Coût de la formation

Le coût annuel de la formation (pour 455 heures) pour l’entreprise d’accueil s’élève à  :

  • En contrat de professionnalisation : 6 300 € pour le Master 1 et 7 300 € pour le Master 2
  • En alternance : coût de la branche professionnelle défini par France Compétences

témoignage

Un mot de nos étudiants

Nous Contacter