Simon vainqueur du Lysias Challenge

30/04/2020

Retrouvez l'interview de Simon Haquin, étudiant en Master 1 Marketing et Vente, à propos de sa victoire lors du concours d’éloquence, 100% en ligne, organisé par l’association "Lysias Rennes".

Pourquoi as-tu choisi de t'inscrire ? 

"J’ai d’abord reçu un message de Thomas Fleury, membre de l’association Lysias de la Fac de Droit de Rennes, qui organisait ce concours pour me proposer de m’inscrire en m’expliquant le concept. J’avais encore du travail avec l’IGR-IAE donc j’ai un peu laissé couler.
Puis, Alexandre, contre qui j’étais en finale au concours d’éloquence de l’IGR-IAE, s’est inscrit. Il m'a dit que c'était génial, donc je me suis entrainé sur son sujet. En voyant que c'était un bon challenge, je me suis inscrit à mon tour. J’avais également beaucoup apprécié les sensations lors du concours d’éloquence de l’IGR-IAE, ce qui m’a motivé. Alors évidemment ce n'était pas la même chose. Dans un cas on était devant un vrai public et dans l'autre devant son téléphone, mais je voulais essayer de retrouver ce genre de sensations. C’est comme ça que ça a commencé. » 

Comment t'organisais-tu pour préparer l'oral ? 

« Pour préparer l’oral, je divisais la plage horaire d’une heure, qui était assez courte en soit, en 3 phases : 
Donc il y avait une première phase, c’était la recherche d’idées. Avec les concepts clés, des touches d’humour, des citations, des anecdotes historiques, tout ce genre de choses. Pleins d’idées pouvant être introduites dans le discours, pour lui donner à la fois de la crédibilité et une forme sympa.

La seconde phase, c’était une phase d’écriture où je mettais les idées sous forme de phrases bien écrites, intéressantes à écouter et avec un fil conducteur, qui faisait que c'était facile à suivre. 

Ensuite une troisième phase où j’apprenais le texte et en même temps, je me filmais en train de le réciter. J’essayais de faire 20min pour chaque phase. Un peu plus pour la dernière car il fallait apprendre le texte, réussir à être convaincant devant la caméra, et avoir une bonne image. C’était la partie la plus stressante. »

Quel est ton ressenti sur ce concours ?

« Je trouvais que c’était une super initiative de la part de Lysias, car pendant le confinement, cela faisait un divertissement, ça permettait de voir des gens parler sur beaucoup de sujets. Des gens d’horizons et d’univers différents. Donc c’était sympa, il y avait des styles très différents. 
C’était un exercice intéressant, en plus, ça faisait réfléchir. Le fait qu’il y ait eu plusieurs tours, c’était cool et pour Lysias c’était un bon moyen d’augmenter leur visibilité. Donc c’était vraiment une belle initiative ! »

Comment as-tu vécu la finale et ta victoire ? 

« La finale était en live sur YouTube. Il y avait 120-130 personnes. 
Donc, cette fois, on avait plus de temps pour préparer. J’ai pu faire un pitch un peu plus long. On avait deux minutes pour parler, c’était vraiment sympa.
Pendant les délibérés, mes amis et moi, nous étions tous un peu stressés. Il y avait un juge qui a voté pour moi, un autre qui a voté pour ma contradictrice. Ensuite, cela s’est déterminé aux votes du public, qui étaient assez serrés. Quand j’ai gagné, c’était plus un soulagement. Ça y est ! Ça l’a fait ! 

Mais en gagnant ce genre de concours, c’est vrai, qu’on a pas les mêmes sensations. C’est plus une sensation d’accomplissement. 
Par exemple, le concours de l’IGR-IAE on était devant un public, devant un jury, tu peux discuter avec le public. Là, je dirais que c’est assez impersonnel, on passe vite à autre chose en étant confiné, c’était une victoire très spéciale. Mais je suis évidemment très content d’avoir gagné."

Merci Simon ! Encore Félicitations pour ta victoire !