Pauline en césure au Pérou

Pour moi, vivre à l’étranger est l’opportunité d’acquérir des compétences qu’aucun cours ne peut nous apporter.

C’est de l’autre côté du globe que Pauline, étudiante en master Analyse et Stratégie Financière, a choisi de s’installer pour effectuer son année. Elle nous fait part des débuts d’une expérience qui s’annonce très enrichissante !


Depuis le début de mes études supérieures, j’ai décidé de saisir toutes les opportunités qui s’offrent à moi (associatives, professionnelles, expériences à l’international…). Le choix du pays fut difficile. Ce qui était certain est que je souhaitais partir un an étude ce qui éliminait beaucoup de destination mais j’étais tiraillée entre deux enjeux : apprendre l’anglais ou découvrir une partie du monde qui m’a toujours attirée. Après mure réflexion, j’ai choisi le Pérou car j’ai toujours rêvé de voyager en Amérique Latine (après avoir pris cette décision je me suis sentie très soulagée, je sautais enfin le pas !).

L’intégration a été très facile car les Péruviens adorent et sont très habitués à rencontrer des Français. Ici les logements ne sont pas très chers et c’est assez facile d’en trouver. Personnellement, je vis à 500m de la plage ce qui très agréable, surtout en ce moment car nous venons de passer au printemps et le ciel devient enfin bleu. Sans oublier que Lima est en bord mer ce qui fait de la ville un très bon spot pour les amateurs de surf.

Je me plais beaucoup ici. Il y a beaucoup de parcs, de restaurants pas chers (moins cher que le RU), de bars et cafés sympa. De plus, le Pérou est l’un des pays où l’on mange le mieux, il est de plus en plus reconnu pour sa gastronomie, alors aucune inquiétude de ce côté-là (à condition d’aimer le riz !). Je recommande vivement le quartier de Barranco qui est le quartier bohème de Lima. C’est un quartier animé, très agréable à vivre. Il y a beaucoup d’animation dans les rues, des concerts, de la danse… Ici, beaucoup vous répondrait instantanément que le temps est déprimant car le ciel est toujours couvert, mais quand on est breton, ce n’est pas si dérangeant. Le seul gros point noir de cette ville est le trafic routier, aux heures de pointe c’est un enfer.

L’école c’est un petit campus assez récent et moderne comprenant plusieurs restaurants, une bibliothèque, un café/snack… Plutôt agréable. Le point faible est sa localisation puisqu’il est loin des quartiers de Miraflores et Barranco ou la plupart des étudiants étrangers vivent. Le quartier où est située l’école est peu dynamique et il n'y a pas grand chose à faire.

Les cours se passent relativement bien. Il y a pas mal de travail personnel mais pour ma part, très peu d’heures de cours (11h par semaine) ce qui laisse le temps pour effectuer le travail personnel mais aussi pour voyager et profiter au maximum de la ville. Il est possible d’aménager son emploi du temps ce qui nous permet de concentrer tous nos cours et donc d’avoir des week-ends de 4 ou 5 jours. Les professeurs sont en général très compréhensifs et arrangeants.

Chaque étranger a un « buddy », l’équivalent des parrains/marraines en France, ce qui facilite l’intégration. L’ambiance est super, les internationaux se réunissent souvent aux heures de pause. Nous ne sommes pas nombreux (une cinquantaine) donc on se connaît à peu près tous, et comme l’intégration a été très bien faite, c’est d’autant plus facile. Un groupe WhatsApp existe comprenant tous les étrangers et les buddies, ça permet de se donner rendez-vous pour manger, pour demander des services ou organiser des soirées, week-ends, voyages…  L’ambiance est top !

Un conseil ? Foncez ! Faites le maximum pour ne pas rester entre Français même si c’est difficile parce qu’honnêtement nous sommes partout. Faites une colocation avec des étrangers. Profitez de toutes les opportunités qui s’offrent à vous, voyagez, sortez, échangez… Choisissez le pays qui vous fait rêver !