France et Marjorie en césure à Séoul

La ville est tellement grande qu’il ne se passe pas un jour sans nouvelle découverte. Entre l’effervescence des rues, l’air de la montagne, et la côte à seulement quelques heures, on ne risque pas de s’ennuyer !

Nos 2 étudiantes, France et Marjorie, investies dans le BDE l'année dernière, débordent d'enthousiasme sur leur périple à Séoul et nous partagent leurs impressions de ce début d'expérience !

 

Préparatifs et appréhensions

France : Partir en Corée du Sud est le choix le plus difficile que j’ai pu faire jusque là car quitter ma famille et mes proches a été un réel défi. Mais ce qui m’attendait là-bas en valait bien la peine ! Les préparatifs ont été bien planifiés car il fallait penser à tout : le visa, la carte bancaire internationale, les vaccins, sans parler du choix des vêtements et des chaussures à emmener (un vrai casse-tête !). Une fois le moment douloureux des "au revoir" passé, l’aventure a pu pleinement commencer.

Marjorie : Je savais que je partais à Séoul pour 1 semestre depuis le mois d’avril. Forcément, j’attendais ce moment avec impatience. J’ai terminé mon stage le 24 août et je me suis envolée vers la Corée du Sud le 28. Ainsi, je n’ai pas eu le temps de stresser ni de me rendre compte que je partais à l’autre bout du monde. Mes préparatifs ont donc été très rapides et efficaces. Pour ma part, ce sont surtout les "au revoir" qui ont été difficiles...


Rentrée à Séoul

Nous ne sommes pas arrivées en même temps en Corée, mais nous nous sommes toutes les deux vite acclimatées à la vie locale. Nous avons été ravies de découvrir une ville propre et sûre, des habitants dévoués, généreux et souriants, de la nourriture délicieuse mais épicée. Bref, un vrai bonheur !

Pour bien débuter l’année, nous avons rejoint les bancs de l’Université un DIMANCHE bien sûr ! C’était seulement une journée d’intégration où nous avons découvert l’énorme campus de Chung Ang University, ainsi que les autres étudiants internationaux et nos parrains/marraines coréens. Une bonne façon de débuter l’année !


Les cours à Chung Ang University

Nous sommes ravies des cours que nous avons choisis et de nos professeurs. L’effectif en classe est réduit ce qui nous permet de bien nous connaître et d’avoir une bonne cohésion de groupe. Il nous a cependant fallu un peu de temps pour nous habituer à parler anglais pendant et en dehors des cours mais cela n’a pas duré longtemps. Nous suivons également un cours de coréen avec d’autres étudiants de toutes nationalités, ce qui nous semble primordial pour la vie locale.


La vie étudiante

Dès le premier jour, nous nous sommes liées d’amitié avec une autrichienne et une suisse avec qui nous échangeons en anglais. Nous discutons également régulièrement avec les autres étudiants internationaux et coréens aussi bien en classe qu’en club ! Ici, la meilleure façon de se faire des amis est de se retrouver autour de leur fameux « Chicken&Beer », incontournable selon nos professeurs !


Les + et les -

Ici, le gros point négatif, si on doit vraiment en trouver un, est le prix des fruits et légumes bien plus élevé qu’en France. Par exemple, une pastèque vaut en moyenne 20€ et un sac de pommes 10€. L’avantage est qu’il est par conséquent moins cher d’aller manger au restaurant, ce que nous ne nous privons pas de faire tous les jours ou presque !

Nous avons été très surprises de voir la confiance que s’accordent les coréens entre eux. En effet, il est commun d’observer tous types d’affaires personnelles laissées seules sur une table sans que personne n’y touche ou n’ait l’idée de les voler. On se sent comme au pays des bisounours, entre harmonie et bienveillance !

Ce qu’on adore ? Absolument tout ! Il est très facile de se sentir bien ici. La ville est tellement grande qu’il ne se passe pas un jour sans nouvelle découverte. Entre l’effervescence des rues, l’air de la montagne, et la côte à seulement quelques heures, on ne risque pas de s’ennuyer !


Projets de cette césure après ce semestre à Séoul

France : Après ce semestre, Marjorie et moi prévoyons de voyager en Asie pendant un mois au gré de nos envies. Nous sommes impatientes de pouvoir fêter Noël et la nouvelle année au soleil, les pieds dans l’eau !

Après ce voyage, j’ai prévu de rester en Asie pour y faire un stage de 6 mois. Je n’ai pas encore arrêté mon choix de destination, cela dépendra surtout des opportunités qui se présenteront. J’ai bien sûr une préférence pour Séoul ou Singapour, mais l’avenir nous en dira davantage !

Marjorie : Je pense qu’il va être difficile de revenir à la réalité après un semestre dans une ville telle que Séoul... Après notre road-trip, mon projet est cependant de revenir au pays, en France. J’aimerais, d’ici là, avoir trouvé un stage en communication dans une entreprise internationale. Concernant mon futur, en tout cas, une chose est sûre : les voyages ne risquent pas de s’arrêter là. 😊