Camille en césure en Irlande

C'est avec émerveillement que, le lendemain, nous avons découvert notre nouvelle université pour débuter notre semaine d'intégration. Même en passant devant tous les jours, impossible de se lasser de la beauté des bâtiments de notre nouveau Poudlard.

Cela fait déjà deux mois... Deux mois que Laure, Elsa, Justine, Nicolas, Alexis et moi-même avons quitté la France pour les belles terres irlandaises.

Ici, le temps passe à une vitesse phénoménale. Et pour dire, on s'y sentirait presque mieux que chez soi. Pourtant c'était avec une certaine appréhension qu'avec Laure nous avons pris l'avion le 1er septembre en direction de Cork. Mais plus le temps de faire machine arrière, la grande aventure que nous attendions depuis des mois nous tendait les bras.

A peine arrivées, nous nous sommes rendues dans notre logement que nous avions réservé depuis le mois d'avril. Il s'agit d'une résidence étudiante en plein centre-ville et à 10 minutes à peine de l'université ! Si vous souhaitez effectuer votre césure en Irlande, s'y prendre très tôt pour réserver son logement est une des règles d'or. Fin septembre il y avait encore des étudiants Erasmus sans logement...

C'est avec émerveillement que, le lendemain, nous avons découvert notre nouvelle université pour débuter notre semaine d'intégration. Même en passant devant tous les jours, impossible de se lasser de la beauté des bâtiments de notre nouveau Poudlard. Concernant les cours, ils n'occupent seulement que 12 heures de notre temps par semaine. Pour ma part je suis en week-end le mercredi soir. Et comme nous avons eu deux mois sans une goutte de pluie (ou presque...), j'en ai profité pour voyager à travers l'Irlande !

Même chose qu'au Canada, le cheddar est venu remplacer le gruyère dans le frigo ! La nourriture française est sûrement la chose qui nous manque le plus ici. D'autant plus que le coût de la vie en Irlande est plus élevé. Si vous êtes féru de fromage français, les prix vont sûrement vous piquer les yeux !

Ah oui dernière petite chose... L'accent irlandais parfois difficile à comprendre n'est pas un mythe ni une légende. Je m'en suis aperçue dès le premier jour lorsque j'ai demandé à une irlandaise quel âge elle avait. Après lui avoir demandé trois fois de répéter, j'ai juste fait semblant d'avoir compris.

Mis à part ça, les irlandais sont très accessibles et chaleureux. Pour exemple, je me suis retrouvée 2 fois à me balader dans la rue avec une carte; et à chaque fois quelqu'un est venu me demander si j'avais besoin d'aide, du presque jamais vu en France pas vrai ?

Si j'ai un conseil à vous donner, c'est de saisir l'opportunité d'étudier l'anglais à l'étranger. C'est réellement une chance et un plus pour votre future carrière professionnelle. Vous allez gagner en maturité, en confiance, en ouverture d'esprit. Et tout ça en revenant avec un très bon bagage en anglais et des souvenirs plein la tête! Bien qu'il y ait beaucoup de français à Cork, l'Irlande est un pays anglophone, ce qui permet d'apprendre très vite la langue. Les progrès sont nettement visibles.