Conférence "50 nuances de biais, restez maîtres de vos décisions"

03/04/2019

L’Association du Scepticisme Scientifique de l’Ouest (ASSCO) et l’IGR-IAE Rennes ont le plaisir de vous inviter le mercredi 3 avril de 18h15 à 20h00 à la conférence "50 nuances de biais, restez maîtres de vos décisions" présentée par deux membres de l’ASSCO : 

  • Marc Anyo : Formateur et conférencier en outils de développement de la pensée critique ;
  • Marie-Laure Le Berrigaud : Enseignant-chercheur à l’IGR-IAE en management stratégique et contrôle de gestion.

Cette conférence propose une introduction aux biais cognitifs et s’adresse à toute personne souhaitant être sensibilisée à cette problématique dans les décisions managériales, stratégiques ou celles de la vie quotidienne.

Elle sera animée par l’ASSCO, association basée à Rennes composée de personnalités très diverses issues de l’entreprise, de la société civile et de la recherche. Ce collectif se donne pour mission de promouvoir l’esprit critique dans le grand ouest. L’ASSCO s’intègre dans une communauté francophone d’associations et de collectifs, telles que l’OZ (Observatoire Zététique), le CORTECS (Collectif de recherche transdisciplinaire esprit critique et sciences), l’ASTEC (Association pour la science et la transmission de l’esprit critique), les Sceptiques du Québec, le club zététique Moufia à la Réunion, ou encore le Comité Para en Belgique.

 

Cliquez sur ce lien pour vous inscrire à cette conférence "50 nuances de biais, restez maîtres de vos décisions".

 

Plus d'infos sur la thématique de cette conférence :

L’histoire des travaux scientifiques sur la décision montre une volonté de normaliser des comportements et des systèmes décisionnels. Cependant, en pratique, les chercheurs ont observé que nombre de décisions prises n’étaient pas optimales, objectives. Daniel Kahneman  a démontré que notre cerveau est un double système qui fonctionne à deux vitesses : le premier intuitif, et le second, réfléchi et logique. Le premier système étant en mode automatique, il ne demande que peu d’effort. C’est en particulier celui-ci qui met en place les biais cognitifs. Le second consomme beaucoup d’énergie, c’est celui que nous mobilisons lorsque nous réalisons un raisonnement exigeant. Ainsi, le corps allant à l’économie d’énergie, le premier système est celui que nous mobilisons le plus souvent.
Notre cerveau est soumis à de nombreuses contraintes : trop d’informations, manque de sens, nécessité d’agir vite, priorisation des souvenirs. Pour y pallier, le cerveau a recours intuitivement à des heuristiques, caractérisées par l’existence de biais cognitifs. Nous y sommes tous sujets. 
Comprendre comment ces derniers fonctionnent permet alors à notre second système d’être vigilant, en particulier lorsqu’une décision importante doit être prise. Les biais cognitifs sont connus en marketing par exemple, et sont largement utilisés dans certaines techniques commerciales (biais d’ancrage par exemple). 
 

 Fiche enseignant : LE BERRIGAUD Marie-Laure